Education | Val de Marne | 04/07
Réagir Par

Rythmes scolaires : les villes du Val-de-Marne ont jusqu’au 6 juillet pour décider

Rythmes scolaires : les villes du Val-de-Marne ont jusqu’au 6 juillet pour décider © ProdNumerik

Alors que le décret permettant aux communes de revenir à la semaine de quatre jours a été publié la semaine dernière, les communes du Val-de-Marne ont obtenu un délai jusqu’à ce jeudi 6 juillet pour se prononcer, 

le temps pour chacune de réunir ses conseils d’école avant la fin des cours. Ce vendredi 7 juillet, un CDEN (Conseil départemental de l’Education nationale) dédié à cette question se tiendra en préfecture pour acter les rythmes de la rentrée dans les 47 villes du département.

13 villes ont déjà fait leur choix

D’ores et déjà, 13 communes ont pris les devants et l’ont fait savoir, qui avaient convoqué leurs conseils d’école dès la semaine dernière.  Ainsi Ablon-sur-Seine, Joinville-le-Pont, La Queue-en-Brie, Le Plessis-Trévise, Limeil-Brévannes, Mandres-les-Roses, Noiseau, Ormesson-sur-Marne, Périgny-sur-Yerres, Saint-Maur-des-Fossés, Santeny, Thiais et Villecresnes ont-elles franchi le pas. 

Dans un communiqué, le syndicat SnudiFo réclame un retour à la semaine de 4 jours pour toutes les écoles dans toutes les ville et dénonce la carte blanche laissée aux communes en la matière. « C’est la poursuite de l’offensive contre l’école de la République, contre notre statut national« , dénonce le syndicat. Les fédérations de parents d’élèves, elles, sont partagées. La Peep ne s’oppose pas au retour à la semaine de 4 jours à condition que les conseils d’école soient dûment consultés, la Fcpe réclame qu’un bilan soit réalisé avant de revenir en arrière. Voir article précédent sur ce sujet.

Conseils d’école précipités ?

Alors que les communes n’avaient initialement que 48 heures pour se prononcer après le décret, et qu’il faut 8 jours pour convoquer officiellement un Conseil d’école, la quadrature du cercle a suscité la polémique, notamment à Saint-Maur-des-Fossés où le comité local de la Fcpe a écrit à la Direction départementale de l’Education nationale pour dénoncer, dans l’école Miss Cavell, un Conseil d’école convoqué du jour pour le lendemain puis à nouveau décalé de 24 heures car le décret n’était pas encore publié.


 

 

 





2 commentaires pour Rythmes scolaires : les villes du Val-de-Marne ont jusqu’au 6 juillet pour décider
  • Bizarrement, seule la FCPE locale de l’école Edith Cavell , association très minoritaire dans cette école (4 sièges sur 17 pour les parents d’élèves) a protesté …
    enfin le seul représentant de cette association qui s’est déplacé pour le conseil extraordinaire … Les parents d’élèves apprécieront.
    Les autres associations comme le personnel enseignant étaient largement représentés et ont participé à la consultation. (le retour à la semaine de 4 jours l’a emporté avec environ 60 % des voix)

  • Nous assistons à une grande manipulation concernant les rythmes scolaires.
    Le retour à la semaine des 4 jours est un non sens pédagogique. Toutes les analyses sur le système français montrent que les enfants ont un emploi du temps trop concentré .
    Le système de 4 jours n’est un bon système que pour les professeurs des écoles plus intéressés par leur emploi du temps que par leurs élèves.
    Pour les parents, c’est une histoire d’organisation. Quand on travaille, il faut gérer, on ne peut évidemment pas calquer les rythmes scolaires sur les journées des adultes.
    Pour les maires, les communes qui reviennent à la semaine de 4 jours sont celles qui ne veulent investor qu’à minima pour leurs écoles. sans surprise….
    Le débat a été lamentable et la politique de Les Republicains En Marche, typique d’une politique de droite qui ne tient aucun compte de l’intérêt général et surtout pas des populations défavorisées qui souffrent le plus de l’organisation non optimale de notre école publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *