Société | Saint-Maur-des-Fossés | 09/10
Réagir Par

Saint-Maur attaque le Schéma d’accueil des gens du voyage

Accouché dans la douleur fin 2016, après avoir été attaqué une première fois en justice et annulé en 2007, le Schéma d’accueil des gens du voyage a été à nouveau attaqué en justice par la ville de Saint-Maur-des-Fossés, 

ce qui ne suspend pas son application en attendant l’examen du dossier sur le fond, ce qui va prendre plusieurs années.

Ce schéma définit à la fois les obligations des villes en matière de places d’accueil à mettre à disposition des gens du voyage. Si un taux par ville a été fixé en fonction de la population, qui est par exemple de 20 places à Saint-Maur, la réalisation de ce schéma devrait en pratique s’effectuer à l’échelle des territoires, avec deux-trois aires par territoire. Au total, 354 places doivent être disponibles dans le Val-de-Marne, hors aire de grand passage. A ce jour, seulement 71 places ont été réalisées à Créteil, Vitry-sur-Seine et Villeneuve-Saint-Georges.

Le schéma définit également l’emplacement de l’aire de grand passage, destinée à accueillir au moins 200 caravanes mais pour une période de quelques semaines, généralement en fin d’été. Après une forte polémique au sujet du premier emplacement envisagé, à Santeny, c’est finalement la ville de Valenton qui a proposé de l’accueillir.

Surtout, le schéma définit aussi le volet social, qui permet l’accès aux soins et assure la scolarisation des enfants issus de la communauté des gens du voyage.

A lire aussi 

Le schéma d’accueil des gens du voyage en Val-de-Marne voté mais toujours polémique

 

5 commentaires pour Saint-Maur attaque le Schéma d’accueil des gens du voyage
  • St Maur des fossés, ville qui ne supporte pas la moindre mixité sociale, et qui préfère payer 10 M€ d’amende par an que respecter la loi sur le logement, doit confondre Roms et Gens du Voyage. C’est en refusant toute aire de stationnement, comme la loi l’oblige, que les communes conduisent les gens du voyage à s’installer n’importe où (dans les parcs, les stades et les terrains agricoles).

  • Alors Raymond il faut les accueillir dans votre jardin!!!!

    • Non, mais dans une aire aménagée comme la loi l’oblige, avec une surveillance renforcée du fait de certains trafics.

      Mais le terme ‘loi’ ne semble pas compris à St Maur, où seul l’entre soi est la règle.

      • Une aire aménagée à Neuilly sur Seine , et demander à la gauche-caviar genre BHL, qui donne des leçons de générosité , de les installer dans ses espaces grandement logeables, qu’ils profitent, entre – autres, de la piscine chauffée. Quant à la surveillance, même non renforcée, elle est -comme chacun s’en rend compte à ses dépens- déjà inexistante .
        Les solutions imaginées depuis très longtemps, essayées bien des fois, demeurant innéficaces et impuissantes à régler le problème. Reste donc bien à tenter celle que vous suggère Colin .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *