Politique locale | Val de Marne | 22/08/2017
Réagir Par

Sénatoriale 2017 : La liste LR Val-de-Marne joue sa propre partition au centre

Après l’arrivée, non prévue au départ, de Didier Gonzales dans le trio de tête des candidats à la sénatoriale, la fédération LR du Val-de-Marne a officialisé fin juillet la liste complète de ses candidats à la chambre haute… avec une autre surprise.

Outre le maire de Villeneuve-le-Roi et les deux sénateurs sortants, Christian Cambon et Catherine Procaccia, la liste a ouvert sa quatrième place à Aurélie Philippe, qui a rejoint le Conseil municipal d’Ivry dans le groupe d’opposition l’Alternative pour Ivry suite au départ de Bernard Verlière à la fin du mois de juin. Issue du territoire Grand Orly Seine Bièvre, la jeune candidate de 28 ans, doctorante et chargée de cours à Paris 13, complète la proposition non seulement en termes géographique mais aussi en raison de son étiquette politique, issue des rangs de l’UDI. L’élue fut du reste pressentie un temps comme candidate du parti de centre droit aux législatives dans la 10e circo, avant de laisser la place à Marie Andria (LR) comme titulaire, se positionnant comme candidate suppléante dans le cadre d’un ticket LR-UDI. De quoi donner une touche centriste au peloton des prétendants tout en agaçant copieusement la fédération UDI Val-de-Marne, à commencer par son président Laurent Lafon, officiellement candidat et en quête d’une alliance avec les Républicains depuis plusieurs mois.

« Ils ont débauché une élue qui n’est plus adhérente à l’UDI« , regrette le maire de Vincennes, qui a pris « acte de la décision des Républicains du Val-de-Marne de ne pas engager de négociation en vue de la constitution d’une liste d’union » et regretté un « choix, qui relève de méthodes anciennes rejetées clairement par les français ».

Pour les Républicains, faire place à Laurent Lafon relevait toutefois de la quadrature du cercle alors que les deux parlementaires sortants, en tête de liste, sont déjà tous issus du territoire Paris Est Marne et Bois, et que Catherine Procaccia est même habitante de Vincennes.

Pour l’heure, deux listes LR et UDI devraient donc s’affronter, l’UDI devant présenter sa propre liste « d’union et de renouveau » d’ici la fin du mois.

Derrière les quatre premiers candidats de la liste investie par LR, suivent Metin Yavuz,  conseiller départemental SE apparenté LR de Valenton, Valérie Mayer-Blimont, maire-adjointe LR de Santeny, Jean-Paul Faure-Soulet, maire LR de La Queue-en-Brie et ancien conseiller régional, et Camille Dubarry, conseillère d’opposition LR à Fresnes.

« Nos trois territoires y sont représentés. Cette liste est aussi marquée par la présence de nouveaux visages, jeunes, qui se battent dans des villes de gauche et veulent, avec moi, préparer la reconquête lors des élections municipales de 2020« , motive Christian Cambon, président LR94.

Côté programme, les candidats souhaitent mener bataille contre la suppression de la taxe d’habitation, la diminution de dotations financières aux collectivités, le transfert des permis de construire aux territoires ou encore la diminution des effectifs des conseils municipaux.

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement
et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

12 commentaires pour Sénatoriale 2017 : La liste LR Val-de-Marne joue sa propre partition au centre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *