Publicité
Publicité: Entrepreneur#Leader CCI Ile-de-France
Politique locale | Val de Marne | 01/09/2017
Réagir Par

Sénatoriale : Laurent Lafon dégaine sa liste droite plurielle

Publicité

Laurent Lafon, président de l’UDI Val-de-Marne, a présenté ce vendredi une liste très plurielle à l’élection sénatoriale, associant 3 LR ou ex-LR, 3 UDI, 1 ex-Modem et 1 sans étiquette. La liste bénéficie de l'investiture de l'Union centriste du Sénat.

La victoire du mouvement En Marche, venu de nulle part pour rafler les voix à droite comme à gauche, est un séisme dont les répliques ne font que commencer. Alors que les disciplines de parti maintenaient un minimum les troupes, à quelques dissidences près, la preuve par l’exemple que l’on peut tout chambouler en quelques mois semble avoir fait sauter tous les verrous. En témoigne la liste présentée ce vendredi par Laurent Lafon, maire de Vincennes et président de l’UDI Val-de-Marne. S’y côtoient trois élus LR ou ex LR (Aurore Thiroux, conseillère  d’opposition à Champigny-sur-Marne en 2e position, Arnaud Weber-Guillouet, président  du groupe d’opposition au Kremlin-Bicêtre (ex-LR) en 5e position  et Vincent Bedu, président LR du groupe d’opposition à Santeny en 7e position), trois élus UDI (Laurent Lafon, Nathalie Delepaule, première adjointe de Bry-sur-Marne en 4e position, et Cécile Duboille, première adjointe de Villejuif en 6e position), et l’un des deux maires Modem du département, Jean-Pierre Barnaud, à la tête de Chennevières (en 3e position). Mise à jour : L’édile aurait pris ses distances au Modem mais aurait récemment réadhéré, a précisé le président du Modem 94, Didier Dousset. Frédérique Pradier, présidente sans étiquette d’un groupe d’opposition à Fresnes, ferme la marche.

Une liste droite-centre plurielle qui semble répondre à celle des Républicains, qui ont fait place à une élue UDI en 4e position en lui promettant de lui céder le fauteuil en cours de mandat.

Après l’échec historique de ce printemps, il n’était pas possible de ne pas en tirer les conséquences et de repartir avec les même méthode. Notre liste comprend à la fois des nouveaux visages et des gens d’expérience, qui représentent la diversité des territoires et des sensibilités politiques”, motive Laurent Lafon. Au sein de l’opposition à Champigny, nous avons toujours travaillé en bonne intelligence entre les différentes composantes politiques de notre groupe, je ne me voyais pas procéder autrement pour préparer l’élection sénatoriale”, affirme Aurore Thiroux, binôme de Laurent Jeanne (LR) lors des départementales de 2015. En cas d’élection, l’élue siégera au sein du groupe LR du Sénat. Cette élection sénatoriale s’inscrit dans le prolongement des municipales, départementales et régionales de 2014 et 2015, lors desquelles nous avons toujours fait campagne ensemble LR, UDI et Modem. Notre démarche ne vise pas à une confrontation avec Christian Cambon mais à aller dans le sens de la relève”, insiste Jean-Pierre Barnaud.

Sur le fond, chaque liste met l’accent sur la place aux élus minoritaires, sur les échéances de 2020, sur la défense des communes, et aucun clivage de taille ne rend les projets irréconciliables. “Notre liste est celle d’une droite modérée”, précise Laurent Lafon. “Et aucun de nous n’a jamais envisagé par exemple de rapprochement ou d’accord avec le FN. Nous considérons qu’il s’agit d’une limite infranchissable.” Au-delà des finances des communes et de la clarification de l’organisation territoriale, la liste veut mettre l’accent sur les questions de transports, de sécurité et encore d’urbanisme.

A défaut d’une liste commune de la droite et du centre, les grands électeurs auront donc le choix entre deux listes aux programmes compatibles ce 24 septembre. Comment trancheront-ils ? Par affinité en choisissant les personnalités dont ils sont proches, qu’ils estiment le plus ? Mais il est bien possible qu’ils aient des amitiés fortes dans chacune des listes et le dilemme sera compliqué. Ou bien respecteront-ils les investitures officielles ? Hésiteront-ils sur le vote utile ? Difficile de faire des prédictions.

 

 

La liste espère deux sièges, avec une stratégie de campagne transpartisane en direction des élus sans étiquette, de droite ou du centre. “Dès hier soir, j’ai envoyé un mail à tous les amis élus du département. Certains m’ont fait part de leur colère, d’autres au contraire de leur intérêt”, témoigne Vincent Bedu, encarté Républicain ou ses partis ancêtres depuis 1975.

La liste part en tournée

La liste part également en tournée générale dans le département à partir de mercredi prochain, aux dates et heures suivantes :

06 septembre 20h30 à Villecresnes
07 septembre 20h30 à Rungis
08 septembre 20h30 à Villiers-sur-Marne
11 septembre 20h30 à Joinville-le-Pont
12 septembre 20h30 à Sucy-en-Brie
13 septembre 20h30 à L’Hay-les-Roses
14 septembre 20h30 à Limeil-Brévannes
15 septembre 20h30 à Bry-sur-Marne
16 septembre 11h30 à Saint-Mandé
18 septembre 20h30 à Chennevières-sur-Marne
19 septembre 20h30 à Saint-Maur
20 septembre 20h30 à Villejuif
21 septembre 20h30 au Perreux-sur-Marne

 

Détail de la liste dans l’ordre

1 Laurent Lafon, maire UDI de Vincennes, président UDI du Val-de-Marne, conseiller régional
Aurore Thiroux, conseillère LR d’opposition à Champigny-sur-Marne
3 Jean-Pierre Barnaud,  maire Modem à Chennevières-sur-Marne
4 Nathalie Delepaule, première adjointe de Bry-sur-Marne, conseillère régionale
5 Arnaud Weber-Guillouet, président ex-LR du groupe d’opposition au Kremlin-Bicêtre
6 Cécile Duboille, première adjointe UDI de Villejuif
7 Vincent Bedu, président LR du groupe d’opposition à Santeny
8 Frédérique Pradier, présidente centriste sans étiquette d’un groupe d’opposition Fresnes 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

28 commentaires pour Sénatoriale : Laurent Lafon dégaine sa liste droite plurielle
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi