Politique locale | Val de Marne | 08/09
Réagir Par

Sénatoriale: liste de Pascale Luciani (LREM)

Tête de liste LREM à la sénatoriale en Val-de-Marne, Pascale Luciani a dévoilé ce vendredi sa liste complète, composée à la fois de personnalités issues de la société civile et d’anciens encartés à divers politiques, 

dont plusieurs ont mené des listes citoyennes à l’occasion des élections municipales de 2014.

Détail de la liste ci-dessous 

Pascale Luciani-Boyer, conseillère municipale d’opposition à Saint-Maur-des-Fossés et chef de file LREM (ex-Parti radical, vice-présidente de Génération Citoyens, mouvement qui a soutenu LREM)
Christophe Ippolito, maire-adjoint de Nogent-sur-Marne (encarté LR et LREM, il indique ne pas croire à la double appartenance et entend démissionner de LR)
Laurina Da-Silva, maire-adjointe LREM (ex-PS) de Fresnes
Marco Pisanu, conseiller d’opposition à Orly, chef de file LREM (ex-PS jusqu’aux municipales de 2014)
Danielle Molinier-Verchère, conseillère d’opposition à La Queue-en-Brie, chef de file LREM (ex-PS jusqu’aux municipales de 2014)
Vincent Giaccobi, conseiller municipal délégué à Sucy-en-Brie (LREM) (ex UMP, tendance Michèle Alliot-Marie)
Chrystel-Anne Pome, animatrice locale LREM de Saint-Maurice
Pierre Mulazzi, animateur local LREM de Vincennes

(Voir article détaillé sur la stratégie de campagne et présentation de liste)

15 commentaires pour Sénatoriale: liste de Pascale Luciani (LREM)
  • Hahaha ils n’ont aucune chance … Comment Madame Luciani Boyer espère-t-elle faire plus de 30 voix ??? « En Marche » n’a pas été sérieux pour ces sénatoriales, ils auraient du prendre des candidats Maires avec des voix

    • Et pourquoi pas ?
      L’immense majorité des grands électeurs sont des élus municipaux et des délégués supplémentaires désignés par ces élus. Pourquoi ne partageraient-ils pas l’envie de changement que beaucoup de nos concitoyens ont ressentie ?

      Avec une bonne campagne de terrain, la liste LREM peut bien convaincre 10 grands électeurs par commune. Avec 47 communes, ça serait suffisant pour gagner un siège !

      • Parce que même si ils aiment En Marche, ils savent que Luciani Boyer est quelqu’un de très … comment dire … spécial …. je vous laisse taper son nom sur Google, vous retrouverez vite les interviews où cette dame raconte quand meme qu’elle « a vu une lumière divine lors de son second accouchement et qu’elle a su qu’elle était envoyée sur Terre » pour faire de la politique …

        • comment cela spéciale ? Vous voulez-dire que ce n’est pas une potiche soumise sans études solides ?

          C’est une femme de scientifiques de haut niveau, avec un volet sciences sociales, de conviction, courageuse et combattante alors évidemment cela dérange certains hommes et probablement les « inféodées ». Très bon choix que de porter la candidature d’une femme indépendante et compétente sur ce département.

        • Très franchement, les attaques personnelles sur des sujets privés, ça représente bien l’ancienne politique et les anciennes méthodes dont nos concitoyens et concitoyennes ont ras-le-bol, vous ne pensez pas ?

          Et puis, cette « dame » comme vous dites, a tout de même un parcours universitaire et professionnel éloquent, et qui en dit bien plus sur ce qu’elle est, que les propos que vous ressortez, et qui n’ont rien à voir avec la politique.

        • C’est d’ailleurs dramatique, dès qu’une femme fait de la politique (et encore plus quand elle fait le choix d’être indépendante et de ne rien devoir à personne), beaucoup se permettent des attaques sur des futilités, pour essayer de la faire passer pour quelqu’un de « spécial », comme vous dites…

          • tout à fait d’accord avec vous, les femmes en politique, et notamment sur le Val de Marne est un match contre les machos. Il tient notamment à la structure du pouvoir : une monarchie républicaine d’apparence, où tout a été fait selon les critères masculins des présidents des partis. Les lois favorisant la parité ont ébréché l’entre-soi masculin … donc merci à Emmanuel Macron de soutenir une candidature compétente et indépendante !

  • C. Ippolito « entend démissionner de LR » … le faire prend 1 minute, pourquoi donc ne l’a-t-il pas encore fait , au lieu de l’entendre ? la crédibilité commence par les actes, on en est loin.

  • Enfin une candidate femme compétente cela change … faite une bonne campagne de terrain et prenez votre la place ! Nous comptons sur vous pour barrer les mauvais perdants : lafon et doussey. Et retenez bien la liste des colistiers des 2 clans centristes pour ne plus voter pour eux.

  • Ce WE de rentrée, sur les différents marchés ainsi que sur le web, il a été beaucoup question des sénatoriales et en particulier de LREM, très attendu. En fait ses adhérents et ses sympathisants sont restés sur leur faim en constatant l’amateurisme dont fait preuve ce parti et sont interloqués par ce qu’ils découvrent. Il faut signaler que pour une raison indéterminée, la commission d’investiture de LREM, contrairement à la règle d’auditionner chacun des candidats, a cru bon de sortir de son chapeau une obscure conseillère municipale (déjà éconduite par un conseil municipale et à moitié exclue d’un parti politique moribond) pour conduire la liste des sénatoriales du Val de Marne. Bon OK ! Mais ensuite problème est que cette erreur de casting s’est accompagnée d’une absence complète de communication auprès des adhérents sans compter un silence concernant la campagne électorale à mener. L’autre bévue quasi inconsciente a été d’aller déposer juste avant la clôture des inscriptions à la préfecture (!) une liste de candidats sortis d’une autre pochette surprise sans la moindre consultation ni la moindre concertation avec les camarades LREM du Val de Marne : merci pour eux (à cette heure toujours aucune information ni communication !). Donc beaucoup de retard dans le démarrage, que des ratés sans compter l’apparition surprise de ce qui semblerait être l’abolition des valeurs tant vantées par LREM : parité, probité, diversité, transparence, professionnalisme etc…
    Bref à moins de 15 jours du scrutin, l’électorat LREM (adhérents et sympathisants) se demande s’il ne se serait pas la victime de quelques petits bricoleurs ambitieux ou si LREM n’aurait pas déjà atteint ses limites ?
    Que cette joyeuse équipe val-de-marnaise n’aille surtout pas s’imaginer qu’elle puisse espérer grimper une seule marche du podium, loin de là !
    Pour cette sénatoriale, tous les élus du Val de Marne, comme ceux de France, savent qu’ils jouent leur survie en particulier depuis les récentes déclarations du Président de la République qui a décidé de réduire le nombre d’élus dans les communes et dès cette année les aides financières de l’Etat aux communes (déjà moins 300 millions au titre de 2017) . Si on ne voit toujours pas comment LREM pourrait éviter d’esquiver ces 2 mortelles initiatives qui lui ont explosé à la figure, on voit encore moins ce que pourrait entreprendre ses joyeux drilles du Val-de-Marne.
    Il est probable que l’état d’esprit qui anime les grands électeurs et qui va s’accentuer d’ici le 24 sera de se garder d’orienter le Sénat vers l’inconnu et l’aventure ; il n’y a qu’à voir ce qui se passe à l’Assemblée Nationale avec le comportement de certains élus LREM : du jamais vu qui en fait réfléchir plus d’un! Il y a de forte chance que ce 24 septembre les grands électeurs préféreront finalement opter pour le maintien d’un conservatisme de bon aloi plutôt que de se risquer dans la fantaisie qu’affiche la majorité des listes . En attendant des jours meilleurs, en gros ils vont vraisemblablement choisir la continuité de la représentativité du Val de Marne au Sénat c’est-à-dire les 2 listes plutôt solides conduites par des sénateurs qui auront déjà fait leur preuve. Ce choix aura une forte probabilité d’aboutir par l’élection de 3 ou 4 Sénateurs de droite et 2 ou 3 Sénateurs de gauche. Faut pas rêver, l’électorat euphorique qui a imposé un nouveau Président puis une nouvelle Assemblée Nationale ne sera pas celui choisira la nouvelle Haute Assemblée ; fort heureusement nous ne sommes plus dans la même cour et les grands électeurs ne prendront jamais le risque de voter en faveur de fantaisistes.

    • La façon dont vous rédigez votre message, même si vous tentez de faire croire que vous faites partie de LREM, montre bien qu’en réalité, vous devez être dans les officines d’une autre liste. Mais comme on le dit souvent, plus c’est gros, plus ça passe !

      Par exemple : qualifier les listes sortantes (conduites par des « sénateurs ayant déjà fait leur preuve ») de « plutôt solides », c’est typiquement un élément de langage qui trahit votre réelle provenance politique.

      Vous vous contredisez, d’ailleurs, en écrivant : « L’autre bévue quasi inconsciente a été d’aller déposer juste avant la clôture des inscriptions à la préfecture (!) une liste de candidats sortis d’une autre pochette surprise sans la moindre consultation ni la moindre concertation avec les camarades LREM du Val de Marne »

      C’est bien parce qu’il y a eu la plus grande concertation possible pour construire cette liste, qu’elle a été déposé vendredi dernier seulement. Vos supputations mensongères ne sont que du vent.

      Les Marcheuses et Marcheurs du département (les vrais, pas ceux qui écrivent des longs messages sur internet pour faire croire que tout va mal dans le mouvement) sont enthousiastes de repartir en campagne, pour faire bouger les lignes dans le département et faire évoluer les choses au Sénat.
      D’ailleurs, la liste du Val-de-Marne a la particularité de compter en son sein un certain nombre de marcheuses et marcheurs non élus !

      Enfin, sur votre dernier point, vous semblez oublier que parmi les grands électeurs, on trouve une grande part de délégués supplémentaires, qui sont, comme beaucoup d’élus de terrain, des citoyens comme vous et moi. Comment imaginer qu’ils ne partagent pas le constat fait par nos concitoyennes et concitoyens, et qu’une partie d’entre eux vote pour la liste LREM ?

      Alors, si vous avez des critiques sur la politique gouvernementale, ou sur la liste, ayez le courage de le faire à découvert, et pas en vous inventant une étiquette LREM, alors que tout ce que vous écrivez vient contredire cette couverture.

      Cordialement.

  • Désolé mais je confirme que jusqu’à présent tout a été réalisé sans la moindre concertation, sans information (y compris rien sur le réseau) et sans associer le moindre marcheur (y compris moi même). Il n’y a donc pas de mensonge de ma part.
    Quand au programme de LREM (comme celui du Modem, de UDI , des Ecolos etc…) à 13 jours du scrutin il n’y en a toujours pas . Le seul objectif est d’espérer obtenir une place au soleil même s’il faut s’allier avec le diable et pour cela personne n’en mesure les conséquences politiques. Par ailleurs, les grands électeurs (que je suis) + les délégués supplémentaires ne sont pas des idiots car ils possèdent un sens politique qui , fort heureusement, dépasse de loin le permanent de service dont la mission est de répondre avec le style épidermique pour la moindre reaction sur ces pages. Cordialement

  • Pourquoi Madame Luciani-Boyer ne fait-elle aucune référence à son (ex ?) appartenance à l’UDI et à ses soutiens durant la Présidentielle 2017 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *