Publicité
Politique locale | Val de Marne | 07/09
Réagir Par

Sénatoriale Val-de-Marne : la gauche fait enfin l’union

L’union de la gauche en Val-de-Marne, c’est un peu comme une pièce de Molière, tout se résout toujours au dernier acte. Ainsi en est-il de la liste aux élections sénatoriales qui devrait être déposée en chœur d’ici demain, date limite de dépôt des candidatures, avant le scrutin par les grands électeurs le dimanche 24 septembre.

Après des semaines de discussions et beaucoup de candidats potentiels à ménager du côté de socialistes, PCF et PS ont trouvé un terrain d’entente.

Pour rappel des actes précédents, le PCF a proposé une troisième place femme au PS sur une liste qui serait conduite par Laurence Cohen, sénatrice sortante, suivie de Pascal Savoldelli, vice-président du Conseil départemental. Un problème pour le PS qui aurait souhaité la seconde position, estimant la mériter au nombre des voix potentielles, et qui souhaitait également ne pas se voir imposer le sexe de son candidat. Au sein du PS, les choses étaient également compliquées car le bureau national a gelé le département et de nombreux candidats voulaient concourir. Un vote était prévu ce mardi qui ne s’est finalement tenu que partiellement et n’a pas été recollé, la fédération s’étant faite couper l’herbe sous le pied par le bureau national qui a désigné lundi soir Laurent Dutheil, sénateur sortant (dans le fauteuil de Luc Carvounas depuis l’élection de ce dernier à l’Assemblée nationale).

Dernier acte, scène 1

Ce mercredi, le Conseil fédéral du PS Val-de-Marne a accepté la proposition des communistes de leur faire place en troisième position, et même désigné une candidate au cas où le PCF maintiendrait fermement sa proposition de liste menée par Laurence Cohen. Sophie Taillé-Polian serait ainsi la candidate PS en 3e position, suivie de Daniel Breuiller, ancien maire EELV d’Arcueil.

Dernier acte, scène 2

Des discussions doivent encore se tenir entre PS et PCF pour finaliser l’accord ce matin. Si le PCF accepte d’inverser ses deux premiers candidats, c’est Laurent Dutheil qui sera candidat en 3e position. Christian Favier, sénateur sortant et président du département, pourrait fermer la marche en 6e position.

Par ailleurs, Jean-Luc Laurent, président du MRC et ancien député-maire du Kremlin-Bicêtre, a renoncé hier à monter sa propre liste, sans pour autant conditionner cette décision à une place sur la liste d’union.

A lire aussi :

Sénatoriale à gauche, ça se complique

Sénatoriale: Jean-Luc Laurent jette l’éponge

 

Un commentaire pour Sénatoriale Val-de-Marne : la gauche fait enfin l’union

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *