Initiative | Accueil Val de Marne (94) Champigny-sur-Marne | 21/06/2017
Réagir Par

Street-art de laine : Champigny-sur-Marne s’habille pour l’été

Street-art de laine : Champigny-sur-Marne s’habille pour l’été

En ce mercredi 21 juin, en plein épisode caniculaire, inutile de tricoter pour se faire une écharpe. A Champigny-sur-Marne, Nadège Lavot et Sarah Behdenna, qui ont décidé de convertir leur ville à la couture, ont eu une meilleure idée pour continuer à jouer de l’aiguille : habiller la place Lénine.

Débarqué des Etats-Unis il y a quelques années, ce street-art de laine, baptisé Yarn Bombing, consiste à tricoter ou à crocheter de petits carrés de laine colorés que l’on coud ensuite ensemble autour du mobilier urbain: poteaux, bancs publics, arbres…

À Champigny-sur-Marne, c’est à l’occasion du festival d’art urbain Arts en cœur de ville, qui se tient du 22 au 25 juin, que les deux couturières en chef ont décidé de lancer l’idée. Et depuis quatre semaines, elles ne ménagent pas leur peine pour inviter les habitants à participer, en campagne pour le tricot dans les différents quartiers du centre-ville.

« C’est une initiative citoyenne pour un projet collectif. Il faut faire vivre la banlieue. Nous voulons nous montrer qu’il n’y a pas qu’à Paris qu’il se passe des choses amusantes et intéressantes », motive Nadège la Campinoise, les aiguilles à la main au marché de la place Lénine. « Nous sommes là, les gens passent et nous voient tricoter, ils viennent nous parler. C’est très sympa. Nous leur expliquons notre projet et parfois ils acceptent d’y participer. » Au-delà des passants, Nadège et Sarah ont aussi été proposer des cours de tricot et de crochet à l’école Eugénie Cotton, à la Maison des Arts ou encore à la librairie Honoré.

Dès ce matin, les pelotes commenceront à se dérouler place Lénine, avec l’aide de participants bénévoles. Les kiosques en bois, montés par des habitants pour abriter des bacs de culture partagée, seront recouverts de motifs multicolores pour le début du festival. Une trentaine de personnes sont déjà attendues. Pour participer, rendez-vous de 9h à 11h puis de 16h à 18h.

Au-delà du festival campinois, les deux entrepreneures de Bobine Home peaufinent aussi leur projet de café-couture, lieu d’échange et de transmission des savoirs où l’on pourra apprendre à tricoter, coudre et crocheter dans un cadre convivial.

A lire aussi :

Bobine home, bientôt un café couture à Champigny-sur-Marne

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , Festival, , street-art

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi