Justice | Saint-Maur-des-Fossés | 16/05
Réagir Par

Stupeur et colère après la fermeture administrative du bar Le Chat Teigne à Saint-Maur-des-Fossés

Stupeur et colère après la fermeture administrative du bar Le Chat Teigne à Saint-Maur-des-Fossés © Fb

Depuis jeudi dernier, les Saint-Mauriens sont privés de leur bar fétiche, le Chat Teigne, au 47 de l’avenue Gambetta, pour fermeture adminsitrative. Une pétition a déjà récolté plus de 800 signatures pour réclamer sa réouverture. 

Cette fermeture ordonnée par la préfecture du Val-de-Marne pour deux mois fait suite à des faits de tapage nocturne remontant au 14 mai 2016. Une sanction qui prive l’établissement d’activité à une époque de l’année où il attire le plus de clients, au grand dam de ses gérants, Philippe Senkman et Rodolfo Toni. Ces derniers clament leur bonne foi et ont reçu le soutien d’amoureux du bar, de riverains et même de la mairie.

Voilà treize ans que Le Chat Teigne offre aux noctambules saint-mauriens un lieu festif et convivial à une dizaine de minutes de la mairie. L’établissement est indissociable de la place du Maréchal Juin avec sa fontaine, sa colonne Morris et ses maisons de caractère. Philippe et Rodolfo, qui ont repris la gestion du bar en octobre 2015, dénoncent une injustice, estimant avoir veillé à respecter la législation sur le bruit. «Le précédent gérant avait eu deux procès coûteux avec un voisin, la justice lui a imposé d’insonoriser le bar. Nous avons placé un détecteur de bruit que nous avons volontairement programmé en deçà de la limite légale de 87 décibels. Puis, nous avons commandé une étude à un ingénieur du son agréé par la préfecture qui nous a certifié que nous respections la loi», souligne les deux exploitants, qui ont fait un recours en référé devant le Tribunal administratif pour contester la sanction.

Tâchant d’entretenir de bons rapports avec les habitants de cette zone pavillonnaire, les deux exploitants ont tenté à de multiples reprises de rentrer en contact avec le voisin à l’origine des plaintes contre Le Chat Teigne. Malgré les sollicitations verbales, le courrier simple et l’envoi avec accusé de réception, la personne n’a pas souhaité coopérer refusant même la visite de l’ingénieur du son pour procéder à des contrôles du niveau sonore à son domicile, expliquent les gérants. Ces échanges à sens unique ont été portés à la connaissance de Sylvain Berrios, député-maire,  et de Pierre-Michel Delecroix, maire-adjoint délégué à l’urbanisme, à l’hygiène, à la lutte contre les nuisances et le bruit et à l’attractivité économique, qui leur avaient témoigné leur soutien le 20 juillet dernier, par courrier. «Les commerces et en particulier les débits de boissons contribuent à animer les villes. Aussi nous sommes attachés à l’existence d’établissement comme le vôtre sur la ville de Saint-Maur-des-Fossés dans le respect bien entendu de la réglementation (…). Nous avons constaté que malgré les nombreux appels de ce voisin auprès de la police municipale, celle-ci n’a constaté aucune infraction ni nuisance avérée, et ce, depuis novembre 2015, et nous vous en félicitons», terminait la lettre.

Une pétition lancée jeudi dernier pour la réouverture du bar a déjà récolté plus de 800 signatures et les clients témoignent leur soutien aux gérants sur les réseaux sociaux. «C’est scandaleux !!! Faut-il aller à Paris pour boire un verre et passer une bonne soirée ?», écrit l’un des signataires.

«Nous sommes tombés amoureux de ce bar alors que nous cherchions une affaire avec Philippe. Le cadre, la clientèle, tout nous a séduit. Entre temps nous avons embauché cinq personnes qui maintenant sont au chômage. Tout le monde se connaît, il y avait une très bonne ambiance et nous faisions attention à ce qu’il se passait à l’extérieur», témoigne Toni Rodolfo, estimant que cette décision est une façon d’exclure les 20-30 ans de la vie à Saint-Maur. Persuadés que les sanctions écopées par le précédent exploitant du bar font peser un lourd passif sur Le Chat Teigne, les deux gérants envisagent désormais de changer son nom…

Cet article est publié dans avec comme tags bars, , Préfecture de Créteil,
9 commentaires pour Stupeur et colère après la fermeture administrative du bar Le Chat Teigne à Saint-Maur-des-Fossés
  • Silence ,silence……….

  • « sa colonne Maurice  » : à moins qu’un illustre Maurice ait installé une colonne, il s’agit certainement d’une colonne Morris.

  • Un peu de jeunesse à saint maur C est une bonne chose.
    Il faut leur laisser le choix de se réunir sans pour autant gêner les riverains cela est très difficile.
    Bon courage aux restaurateurs qui je pense auront bientôt l autorisation de continue leur activité

  • Saint Maur est une ville de vieillards endormie, dont la seule finalité de toute décision est ‘laissez nous tranquilles’ ! Lorsque l’on consulte les cartes postales anciennes, cette ville débordait de vie ; aujourd’hui elle est ennuyeuse au delà du possible.

  • Bonsoir,
    Je viens de tomber sur cette histoire sincèrement est-il normal de fermer un établissement privant des personnes de se rencontrer et partager des moments conviviaux pour une personne qui se plaint du bruit. À la lecture de l article toutes les mesures ont été faites franchement le plaignant n aime pas la vie et est intolérant . C’est dommage de changer le nom du commerce .

  • il n y a pas beaucoup de bonnes choses ni à saint Maurice ni à Charenton le pont ni à saint Maur des fosses ce sont des villes qui sont vieilles de tempéraments est qui n apporte aucun souffle de jeunesse il faut monter à Paris pour avoir des activitées ici il n y a rien les quelques promenades les gens ne sont même pas sympathique ni ouvert n apportant aucune ouverture indifférent est froid

  • Saint Maur des fossés est une ville très agréable, avec plein d’activités, et très peu d’agressivité. C’est une ville qui s’est défendue contre la tyrannie urbanistique des lois SRU visant à répandre le Logement social et tous les maux socio-délinquants qui l’accompagne. Nous avons dû fuir la banlieue val-de-marnaise, car mes enfants n’auraient pas été tranquilles à l’école.

    Chaque père et mère de famille devrait se rappeler qu’un cadre urbain préservé de la délinquance, c’est une municipalité réfractaire aux lois SRU qui répandent et le Logement social ,qui sert de base aux délinquants. Donc si vous voulez un cadre préservé de la violence, votez conservateur, et pas progressiste ! Je dis pas les nom des partis, vous êtes assez grands !

  • Je rejoint BASIA le mec à l’origine de cette affaire est un médiocre et un égoïste.Surtout très pistonné pour obtenir une telle décision! Car à minima cette dernière aurais dû faire l’objet d’un enregistrement sonore pas un expert. alors ou est la justice. Ruiner des commerçants pour un caprice non justifié (saur erreur)
    Je n’en rajoute pas……………..

  • Peut-être que l’établissement respectait le nombre de décibels, mais si le bruit s’éternise une bonne partie de la nuit et empêche le voisinage de dormir, je peux vous garantir qu’il y a de quoi péter un boulon.
    Je serais d’ailleurs curieux de savoir comment le mec s’y est pris pour réussir à faire fermer l’établissement. Il y bien souvent des établissements qui sont semblent-il bien moins respectueux et qui continuent leurs activités, empêchant les gens de dormir et n’ayant aucun respect pour le voisinage.
    De la convivialité, oui , mais en respectant la tranquillité des autres c’est mieux.
    Le vivre ensemble n’est décidément pas toujours facile!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *