Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Saint-Maur-des-Fossés | 11/05/2017
Réagir Par

Sylvain Berrios renonce à l’Assemblée nationale pour Saint-Maur-des-Fossés

Sylvain Berrios renonce à l’Assemblée nationale pour Saint-Maur-des-Fossés

« J’ai été l’un des rares parlementaires de droite à voter la loi sur l’interdiction du cumul des mandats« , rappelle Sylvain Berrios, député-maire LR de Saint-Maur-des-Fossés.

Ce mercredi 10 mai, lui qui s’était emparé de sa circonscription à la hussarde en décembre 2012, à la faveur d’une partielle, avant de s’installer dans le fauteuil de maire, cette fois adoubé par son parti, a tranché en faveur de sa ville, l’une des plus importantes du département avec ses 75 000 habitants, et l’un des plus solides fiefs de la droite.

Dans les couloirs, la rumeur circulait depuis déjà un moment, mais l’édile a choisi l’après présidentielle pour se prononcer, et annoncer son soutien à une investiture d’André Kaspi, maire-adjoint de la ville, connu pour ses travaux d’historien.

Le non cumul des mandats, c’était une « conviction que le parlement doit travailler autrement » appuie l’élu, et n’être plus « la parenthèse parisienne de la classe politique, ni le prétexte au cumul d’indemnités. » « Ecrire la loi ou défendre des amendements à quatre heures du matin devant une poignée de députés a quelque chose de surréaliste« , témoigne le député sortant, tout en admettant la complémentarité entre ces deux mandats.

 

 

A l’heure du choix, l’élu a choisi Saint-Maur. « C’est un choix intime, le choix d’une vie« , confie-t-il dans une tribune qu’il a publiée sur son site. « Ce choix est fait de longue date et je l’ai annoncé il y a déjà près de 5 ans. Beaucoup ont pensé qu’il s’agissait d’une posture et non d’une décision », rapelle l’élu, soulignant avoir été élu député « dans un contexte municipal » d’opposition au député-maire de l’époque, Henri Plagnol.
Logique donc. « En mars 2014, lors de la campagne municipale, j’ai pris l’engagement de me consacrer à Saint-Maur et de n’être candidat à aucune élection intermédiaire« , insiste encore le maire, qui a toutefois attendu la dernière ligne droite pour l’annoncer, après avoir été investi officiellement par son parti dès l’été 2016. Avant lui, Jacques-Alain Bénisti, député-maire sortant de Villiers, et Richard Dell’Agnola, maire de Thiais, avaient fait part de leur choix il y a plusieurs mois, tandis que Gilles Carrez, ex député-maire du Perreux, a préféré transférer les rennes de la ville à son ancienne première adjointe, Christel Royer. A gauche, Jean-Luc Laurent (MRC) a également cédé la mairie du Kremlin, tandis que Laurent Cathala a préféré renoncer à l’hémicycle. Jean-Yves Le Bouillonnec (PS), lui a d’abord opté pour l’Assemblée nationale avant de jeter l’éponge pour des raisons de « cohérence » tout en laissant entendre qu’il travaillerait aussi au passage de témoin dans sa commune. Luc Carvounas (PS), lui, a choisi l’hémicycle, même s’il indique qu’il conservera « son bureau » en mairie.

Le relais, c’est à son adjoint André Kaspi que le député sortant souhaite le transmettre. « Homme d’expérience, professeur émérite à la Sorbonne, unanimement reconnu pour son expertise des relations internationales, maire-adjoint de Saint-Maur en charge de la culture, André Kaspi a ma confiance, le respect de tous, et le soutien de la majorité municipale. Il sera le candidat du Rassemblement », défend l’élu.

Voir sa tribune complète

Si l’élection, cette fois, ne se fera pas dans un duel entre LR et dissident, il reste qu’elle n’est pas gagnée d’avance, au vu des résultats de la présidentielle, même si l’arithmétique des reports de voix entre ces deux scrutins est relative. Pour rappel, la première circonscription du Val-de-Marne comprend les villes de Saint-Maur-des-Fossés mais aussi Bonneuil-sur-Marne, Champigny-sur-Marne Ouest et Créteil Nord.

Rappel des chiffres au premier et second tour de l’élection présidentielle 2017 dans cette circonscription.

Premier tour
Inscrits: 84583
Expr.: 67653
Macron: 19932 | 29.5%
Fillon: 18678 | 27.6%
JLM: 12682 | 18.7%
Le_Pen: 6764 | 10%
Hamon: 4587 | 6.8%
NDA: 2944 | 4.4%
Asseli­neau: 761 | 1.1%
Poutou: 502 | 0.7%
Las­salle: 459 | 0.7%
Arthaud: 223 | 0.3%
Chemi­nade: 121 | 0.2%

Deuxième tour

Inscrits: 84578
Exprimés: 58213
Macron: 47460 | 81.5%
Le_Pen: 10753 | 18.5%
Blancs: 4754 | 5.6%
Nuls: 1393 | 1.6%

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
6 commentaires pour Sylvain Berrios renonce à l’Assemblée nationale pour Saint-Maur-des-Fossés
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi