Solidarité | Grand Paris | 08/09
Réagir Par

Témoignages de solidarité avec les Antilles après l’ouragan

Témoignages de solidarité avec les Antilles après l’ouragan © wcc OverlordQ

Métropole, département et communes affichent leur solidarité avec les Antilles suite au passage de l’ouragan Irma.

« Le bilan provisoire sur la partie française de Saint-Martin fait état, à cette heure, d’au moins 8 morts et 23 blessés. Saint-Barthélemy reste pour l’instant coupée du reste du monde. Des pertes sont à craindre et à déplorer sur d’autres territoires également. Au nom du Conseil départemental du Val-de-Marne et des Val de Marnais, j’adresse mes plus sincères condoléances aux proches des victimes et à leurs familles », indique le président du Conseil départemental du Val-de-Marne, Christian Favier. Cet événement dramatique et inédit va affecter durablement la vie de milliers d’habitants. Les dégâts matériels sont considérables, ils appellent la solidarité de l’Etat et de la Nation toute entière. Il rappelle cruellement l’urgence climatique et la violence grandissante des phénomènes naturels à travers le monde. J’en appelle à la solidarité et à la générosité des Val-de-Marnais en direction des populations touchées, à l’appel aux dons des associations caritatives », poursuit l’élu en indiquant que l’exécutif départemental restera « attentif » aux prochains développements sur place.

Le président de la Métropole du Grand Paris, Patrick Ollier, a également réagi en faisant état d’une déclaration commune des  présidents des différents groupes politiques de l’assemblée grand-parisienne : « Au-delà de la situation de nos compatriotes, nos pensées vont également vers les autres territoires, durement touchés par l’ouragan. Je tiens à exprimer, au nom de la Métropole du Grand Paris, de ses maires et de ses territoires, notre soutien envers les victimes de l’ouragan. C’est le rôle des collectivités d’organiser la solidarité dans ces moments de crise. »

A Bry-sur-Marne, jumelée avec l’île Saint-Martin,  le maire, Jean-Pierre Spilbauer, a indiqué que les jeunes de la ville organiseraient une collecte ce samedi 9 septembre.

Du côté des associations également, on se mobilise. « Dès mercredi nous avons réagi avec l’appel lancé par l’association nationale en sollicitant notre base de donateurs qui se mobilisent systématiquement lors des catastrophes naturelles. Cinq bénévoles ont procédé à la mise sous pli d’un millier de courriers pour solliciter des dons financiers. Nous avons reçu quelques appels de particuliers pensant qu’il y aurait un appel à des dons plus matériel mais nous leur expliquons que cela ne correspond pas à la situation qui demande de la souplesse et adaptable à la situation dans l’immédiat. Les comités locaux vont certainement introduire des demandes de subventions et organiser des collectes sur leur territoire« , indique Fabien Martin, secrétaire général du Secours Populaire du Val-de-Marne.

Au sein de la Croix rouge du Val-de-Marne, trois bénévoles sont également partis.

Trois bénévoles de la Croix-Rouge Val-de-Marne aux Antilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *