Manifestation | Rungis | 28/03
Réagir Par

Travailleurs sans papiers et syndicats maintiennent la pression au MIN de Rungis

Tenant nuit et jour le piquet de grève dans le grand hall de la Semmaris, gestionnaire du Marché d’intérêt national de Rungis depuis jeudi 16 mars, sans papiers et syndicalistes poursuivent leur mobilisation en vue d’obtenir la régularisation de 120 travailleurs sans papiers essentiellement intérimaires dans des entreprises du MIN.

Cette occupation initiée par la CGT a notamment reçu la visite de son secrétaire général, Philippe Martinez, du réalisateur Marcel Trillat, des élus et représentants locaux de partis politiques (PCF et Parti de Gauche) ainsi que le soutien d’autres organisations syndicales comme Solidaires et Force Ouvrière.

A l’heure actuelle, la majeure partie des dossiers ont complétés par les syndicats mais selon ces derniers, un certain nombre d’entreprises n’ont toujours pas transmis les formulaires Cerfa nécessaires au traitement des demandes de régularisation. La CGT regrette que ces sociétés «roulent encore avec le frein à main», bloquant l’envoi des dossiers à la préfecture.

Cet article est publié dans avec comme tags , , ,
2 commentaires pour Travailleurs sans papiers et syndicats maintiennent la pression au MIN de Rungis
  • La CGT a t’elle porté plainte contre les patrons qui ont recruté des sans papiers ?

  • des femmes des hommes qui passent du temps , auprès d’autres pour concourir à régler des injustices , des militants qui analysent des dossiers personnels ;des syndicats des associations qui mettent leurs structures leurs savoirs mais surtout leur combats communs pour défendre l’intérêts d’hommes de femmes exploités anonymement par un système capitaliste lui bien en place ; cela nous change des images des torrents d’insanités vulgaires crachant sur le politique les partis et les syndicats Citoyens rejoignons les luttes les Assemblées lisons tous les programmes et votons en âme et conscience en nous aidant des syndicats des associations des partis structures indispensables à notre démocratie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *