Publicité
Politique locale | Grand Paris | 19/10
Réagir Par

Le Val-de-Marne prend du poids dans l’exécutif régional

Au lendemain des élections régionales de décembre 2015, le Val-de-Marne s’était retrouvé le parent pauvre de l’exécutif, avec avec seulement une vice-présidente en 12 ème position, Marie-Carole Ciuntu, et un conseiller délégué, Laurent Lafon. Remanié ce 18 octobre  suite aux élections sénatoriales, l’exécutif a ouvert la porte aux élus du département, avec des délégations importantes.

Marie-Carole Ciuntu devient 2e vice-présidente et prend les lycées

Marie-Carole Ciuntu, par ailleurs maire LR de Sucy-en-Brie, qui s’occupait déjà de l’administration générale, devient 2e vice-présidente et se voit également confier les lycées, l’une des principales délégations. Le Conseil régional est en effet en charge de l’infrastructure des 465 lycées d’Ile-de-France et de leurs 8600 agents pour accueillir pas moins de un demi-million de lycéens.

Alors que Laurent Lafon (UDI), qui était conseiller délégué spécial à l’exposition universelle, a quitté la région en raison de son élection au Sénat, deux autres élus ont rejoint l’exécutif comme conseiller délégué. Concernant l’expo universelle, c’est Philippe Laurent, le maire UDI de Sceaux (92), qui remplace Laurent Lafon.

Vincent Jeanbrun prend l’emploi, la formation professionnelle et l’apprentissage

Vincent Jeanbrun, par ailleurs maire LR de L’Häy-les-Roses, se voit notamment confier  l’emploi, la formation professionnelle et l’apprentissage, une énorme délégation qui se partageait auparavant entre le premier vice-président Jérôme Chartier qui était en charge de l’économie et l’emploi, et Farida Adlani (action sociale santé famille). Jérôme Chartier, toujours 1er VP, se voit confier la stratégie institutionnelle, enjeu crucial en cette période de recomposition métropolitaine, et les relations internationales. Vincent Jeanbrun était précédemment président de la commission sécurité. «Je tiens à remercier chaleureusement Valérie Pécresse pour sa confiance qui m’engage et m’honore», s’est réjoui son ancien collaborateur parlementaire dans un communiqué, saluant l’entrée d’une « nouvelle génération » dans l’exécutif. «Elu de proximité, j’irai à la rencontre des acteurs de terrain dans les Centres de formation et d’apprentissage (CFA), les chambres consulaires et plus largement l’ensemble des parties prenantes du secteur… Au moment où le gouvernement étudie en profondeur la réforme du monde du travail, la 1ère région d’Europe sera force de propositions et à l’avant-garde des expérimentations en matière d’apprentissage et de formation professionnelle. J’aurai à cœur de nous tourner vers les autres grandes régions d’Europe et voir ce qui fonctionne et ne fonctionne pas chez elles» s’engage l’élu qui commencera sa tournée par une rencontre avec le patron de la CCI du Val-de-Marne, Gérard Delmas, lors de la prochaine AG de la chambre le 7 novembre prochain. De son côté, Jonathan Kienzlen, conseiller régional PS et premier fédéral du 94, regrette que cette délégation importante n’ait pas fait l’objet d’une vice-présidence.  « La formation professionnelle-apprentissage, 3e budget de la région, n’a même plus de vice-présidence. C’est hallucinant! » réagit l’élu qui regrette aussi le passage de l’écologie de la 2e à la 14e position.

Marie-Christine Dirringer à la smart région

Marie-Christine Dirringer, par ailleurs 1ère adjointe Modem de Chennevières-sur-Marne, devient pour sa part conseillère déléguée smart région.

Voir la composition complète du nouvel exécutif

Laurent Jeanne et Régis Charbonnier rejoignent les bancs de la région

Ils ne font pas partie de l’exécutif mais ont rejoint les bancs de l’assemblée régionale. Laurent Jeanne, par ailleurs conseiller municipal LR d’opposition à Champigny-sur-Marne, succède à Laurent Lafon, désormais sénateur UDI. Régis Charbonnier, maire PS de Boissy-Saint-Léger, succède à Sophie Taillé-Polian, désormais sénatrice PS.

A lire aussi :

L’exécutif régional d’Ile-de-France passe de 26 à 33 élus

 

5 commentaires pour Le Val-de-Marne prend du poids dans l’exécutif régional
  • Quelqu’un ppurrait-il m’expliquer ce qu’est la smart région ?? Parce que y mettre Mme Dirringer qui utilise illégalement l’espace public avec la complicité de son maire avec les ambulances de sa société privée, il me semble qu’il y a mélange des genres !!
    Quand on s’accomode de postes publics il faut au minimum être irréprochable personnellement, cela semble la moindre des choses.

  • Marie-Christine Dirringer à la smart région, et à quel titre ?

    le principe de la « Smart Region » ce sont les usages numériques au service de la transparence des politiques publiques, des lycéens, des entreprises ou encore des transports.

    A part utiliser le parking gratuit de la ville de Chennevieres, avec ses ambulances et être au conseil du lycée car élue au consile régional , il serait utile de voir une compétence avérée dans le domaine des usages numériques et pour la transparence nous attendons un CV de l’élue – à part être gérante d’une entreprise familiale et de soutenir son mentor Modem quoi d’autre ?

  • Spécifique; Mesurable; Atteignable; Réaliste; Temporellement
    SMART en anglais: intelligent
    Je vous laisse réfléchir.
    A moins que cela ne soit les dimensions des nouvelles ambulances

  • Arlequin, elle est dans son rôle et voici la petite récompense pour avoir été soutenir le candidat Modem du Val de Marne puisque c’est la candidate Modem du 94 :). Précresse est parfaitement au courant pour les abus sur le parking de Chennevires mais cela donne de l’épaisseur à l’élue car enfin, ça ne l’empêche pas de trouver des colistiers pour faire sa campagne. C’est tout ce monde là qu’il faut changer et ce sera probablement avec l’aide des « sans dents ».

  • Notre feuille de route

    « le changement des attitudes » c’est certains que soutenir un maire Modem en dépit des faux et usage de faux c’est un changement des attitudes

    … « Devenir sobre et modeste dans l’usage du denier public » ce n’est pas vraiment ce qui se passe sur Chennevieres avec les évènements et la communication mais bon si cela fonctionne avec les électeurs « osez » !

    « …des réponses précises aux problèmes quotidiens sur lesquels la Région peut agir » par exemple cesser d’utiliser le parking avec les ambulances de l’élue Modem serait une bonne réponse aux problèmes quotidiens de stationnements.

    … »En tout état de cause, c’est un grand gâchis, de talents, d’envies, de vocations… et d’argent public auquel nous voulons mettre un terme » il est certains qu’il y a beaucoup de chose à changer dans la formation continu et les affaires, très juteuses et privilégiées surtout à Chennevieers avec le parking gratuit des ambulanciers.

    Plus d’information sur http://www.democrates-idf.fr/notre-feuille-de-route/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *