Mouvement social | Cachan | 13/11/2017
Réagir Par

Vélib : les salariés de Cyclocity réclament des négociations

Depuis que la société Smovengo a remporté le marché Vélib, les salariés de Cyclocity, la société filiale de JC Decaux qui était chargée de la maintenance des anciens Vélib,  ne savent toujours pas s’ils vont pouvoir garder leurs emploi. 

Alors qu’une procédure judiciaire est en cours au tribunal de grande instance de Nanterre sur l’application automatique du transfert de leurs contrats de travail, les salariés réclament l’ouverture de négociations avec Smoovengo,  JC Decaux et le syndicat mixte Autolib-Vélib.

«Depuis l’audience du 3 octobre dernier, dont la décision est attendu le 14 novembre prochain, la société Smoovengo n’a proposé aucune négociation avec les salariés et leurs représentants afin qu’un accord puisse être trouvé sur leur avenir», indiquent-ils dans leur communiqué.

A lire aussi 

Cyclocity : les réparateurs de Vélib veulent garder leur boulot

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement
et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Cachan, Justice, Mouvement social, transports, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *