Circulation routière | Vincennes | 16/01/2017
Réagir Par

La vidéoverbalisation sévit désormais aussi à Vincennes

Souriez, vous êtes verbalisé ! A partir de ce lundi, les policiers municipaux de Vincennes vont pouvoir sanctionner les stationnements en double file et autres infractions au code de la route depuis leurs locaux. Trois caméras disposées le long de l’avenue du Château pisteront les conducteurs négligents.

Alors que les automobilistes empruntent l’avenue du Château comme à leur habitude, un policier municipal ou un agent de sécurité de la voie publique surveille le comportement des conducteurs à l’aide de caméras de vidéo-surveillance. Depuis le bureau où sont installés les écrans de contrôle, il peut diriger les caméras dans la direction souhaitée. Lorsque le policier constate un stationnement gênant, il prend une première photographie, puis saisie un certain nombre d’informations sur son poste de travail, et reprend le véhicule en photo s’il est toujours en tord quatre minutes plus tard. Le conducteur recevra alors sa contravention dans les dix jours.

Si un agent de sécurité de la voie publique (ASVP) se trouve derrière le poste de surveillance, il pourra seulement sanctionner l’automobiliste pour stationnement gênant. En revanche, s’il s’agit d’un policier municipal, il va pouvoir dresser une contravention pour toute infraction au code de la route (feu rouge grillé, téléphone au volant,…).

« Le but n’est pas de mettre davantage de PV aux automobilistes mais de fluidifier la circulation sur cet axe central de la ville. Régulièrement, le trafic est paralysé à cause des incivilités de certains conducteurs adeptes du stationnement en double file », rappelle Marc Walch, adjoint en charge de la sécurité publique, qui estime que Vincennes offre suffisamment d’alternatives avec la gratuité de la première heure de parking.

Un dispositif expérimental voué à se pérenniser

Depuis 2004, Vincennes s’est doté de 45 caméras de vidéo-surveillance et les modèles installés récemment sont conçus pour être utilisé dans le cadre de la vidéoverbalisation. Pour l’heure, l’autorisation préfectorale nécessaire à la mise en place du dispositif ne concerne que l’avenue du Château et ses trois caméras. « Si nous nous rendons compte que le comportement des automobilistes évolue grâce à cet outil, nous pourrions alors envisager de l’étendre » avance l’élu.

Dans le Val-de-Marne, plusieurs villes ont mis en place la vidéo-verbalisation ces cinq dernières années, c’est le cas à l’aéroport d’Orly, à Saint-Mandé, au Kremlin-Bicêtre, à Joinville-le-Pont, à Chennevières-sur-Marne, Sucy-en-Brie et encore à Nogent-sur-Marne.

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Chateau de Vincennes, , , Vincennes
4 commentaires pour La vidéoverbalisation sévit désormais aussi à Vincennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *