Publicité
Environnement | Villiers-sur-Marne | 02/11
Réagir Par

Villiers-sur-Marne en guerre contre la « mécanique sauvage »

Villiers-sur-Marne en guerre contre la « mécanique sauvage » © Eugene Chernetsov

Plus question de vidanger son moteur, purger son circuit de freinage ou encore son circuit de refroidissement de moto ou automobile dans la rue à Villiers-sur-Marne.

Ces opérations ont en effet le fâcheux effet de laisser des traces… polluantes. « Nos villes sont de plus en plus souvent confrontées à des actes indélicats qui dégradent l’environnement et peuvent souiller sous-sols et nappes phréatiques », constate le maire LR, Jacques-Alain Bénisti, qui vient de prendre un arrêté pour interdire ce type de réparation sur la voie publique. « Les travaux de mécanique urgente tels que les changements de pneu, d’ampoule ou de batterie ne sont pas concernés par cet arrêté à condition qu’ils respectent l’environnement, la salubrité et la tranquillité publique« , précise toutefois la commune.

Et pour les engins qui dégoulinent suite aux opérations en infraction, direction la fourrière et verbalisation de leurs propriétaires par la police municipale.

 

 

 

Cet article est publié dans avec comme tags Arrêté municipal, environnement, pollution, Villiers-sur-Marne
5 commentaires pour Villiers-sur-Marne en guerre contre la « mécanique sauvage »
  • Ah !
    Et si Vitry sur Seine pouvait prendre la même initiative !!!!!

  • Encore un arrête municipal qui ne sert à rien puisque ces pratiques sont interdites par le règlement sanitaire départemental que les policiers municipaux peuvent appliquer (contravention jusqu’à 450 euros) !

  • Encore un effet de manche de ce bon à rien de Maire , vu que la police municipale n’est présente que dans le centre ville….dans pas longtemps se sera le tour des crottes de chiens….des dépôts sauvages d’ordures….et de la clochardisation galopante….

  • Pour compléter votre commentaire : Article R*116-2 du Code de la voirie routière:
    Seront punis d’amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe ceux qui :
    (…)
    4° Auront laissé écouler ou auront répandu ou jeté sur les voies publiques des substances susceptibles de nuire à la salubrité et à la sécurité publiques ou d’incommoder le public ;

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006398642&cidTexte=LEGITEXT000006070667&dateTexte=20091113

  • Le fait de prendre un arrêté Municipal, fait prendre conscience à la population et à la police qu’il y a quelque chose à faire.
    Laisser faire les incivilités pourrit une ville.
    Imaginez qu’un automobiliste malveillant vidange sa voiture devant chez vous laisse couler de l’huile sur la route et le trottoir et pour vous remercier laisse les bidons d’huile sur votre paillasson.
    Quand direz vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *