Education | Limeil-Brévannes | 10/01/2017
Réagir Par

Violences au collège Korczak de Limeil-Brévannes : dialogue de sourds au rectorat

Alors que toutes les fédérations de parents d’élèves du collège Janusz Korczak de Limeil-Brévannes sont mobilisées et que les enseignants étaient en grève jeudi et vendredi dernier, avec un taux de 90% de grévistes vendredi selon le Snes, pour protester contre les problèmes de violence et réclamer un CPE adjoint et le pourvoi de deux assistants d’éducation supplémentaires,  une délégation de représentants parents et enseignants  était reçue au rectorat ce lundi 9 janvier.

Une réunion qui ne devrait toutefois pas suffire à régler le problème. « Face à tous les problèmes rencontrés, compris et intégrés par vos services, leur réponse a été de mettre en place un diagnostic et des formations qui commencent dès ce jeudi pour les enseignants ! Or, nous n’avons jamais dit que les enseignants étaient incompétents et avaient besoin de formation. Nous avons dit qu’il manquait en urgence absolue : un second CPE avec deux surveillants complémentaires », déplorent les parents FCPE, GIPE et PEEP, qui ont décidé d’organiser une assemblée générale ce mardi 10 janvier à 18h30 pour envisager des actions de blocage du collège.
De leur côté, les enseignants ont déposé un nouveau préavis de grève à compter de mardi 10 janvier.

« Equipe de direction incomplète pendant plus d’un mois, suspension de 3 surveillants, situation de débordements, début d’incendie volontaire, mouvements de foule et piétinements, cas d’attouchement entre élèves, agressions verbale et physique contre élèves et enseignants, élèves urinant dans la cour et les couloirs, crachat sur la CPE, dégradations matérielles », voilà quelques uns des problèmes cités par les enseignants du dans la lettre qu’ils avaient adressée à la rectrice de Créteil, Béatrice Gille, en décembre dernier. L’équipe avait déjà exercé son droit de retrait un jour cet automne pour protester. La semaine dernière,  le sénateur LR Christian Cambon a également déposé une question écrite au gouvernement, rappelant les sept conseils de discipline et les 125 rapports posés en trois mois au collège.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *