Transports | Saint-Maur-des-Fossés | 29/08/2017
Réagir Par

Voies sur berge : Berrios revient à l’attaque

Voies sur berge : Berrios revient à l’attaque © Luxignon
Publicité

Dans un livre à charge sur Anne Hidalgo, à paraître ce jeudi, "Notre Drame de Paris", aux éditions Albin Michel, Nadia Lebrun et Airy Routier éreintent notamment la décision de la mairie de Paris concernant la piétonnisation d'une partie des voies sur berge.

«Les 45000 voitures et camionnettes qui transitent chaque jour par cette artère essentielle ont dû se reporter sur d’autres itinéraires, en particulier le boulevard Saint-Germain jusque-là fluide, aussitôt saturé. Des rues adjacentes sont devenues impraticables. Les temps de trajet se sont allongés dans Paris intra-muros de dix, quinze ou vingt minutes», écrivent ainsi les auteurs, qui font également état de temps de parcours rallongés de 22% sur l’A86 entre Thiais et Créteil, se basant sur une enquête menée par des experts réunis par la région. De quoi faire réagir le maire LR de Saint-Maur-des-Fossés, Sylvain Berrios, farouche opposant de cette mesure.

« Si les conclusions de ce travail journalistique sont avérées, c’est un véritable scandale. On assiste à une asphyxie de la capitale, et à une prise d’otages durable des habitants de la Métropole du Grand Paris, en particulier ceux de la banlieue, contraints de prendre leur véhicule faute d’offre de transports suffisante », dénonce le maire dans un communiqué, réclamant « que toute la lumière soit faite sur cette affaire, en particulier sur les campagnes de mesures non effectuées et sur la mise en œuvre de travaux de voirie destinés à masquer les effets pervers de la piétonisation. » 

Et l’élu de  solliciter le président de la Métropole du Grand Paris,  « pour examiner la question de manière globale ».

 

 

A lire aussi :

Piétonnisation des voies sur berge : Patrick Ollier (MGP) crée un observatoire pollution et trafic

Le Conseil régional d’Ile-de-France va aussi évaluer la fermeture des voies sur berge

Gérard Delmas (CCI 94) : « Repensons collectivement la circulation avant de fermer les voies sur berge »

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

22 commentaires pour Voies sur berge : Berrios revient à l’attaque
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi