Sécurité | Champigny-sur-Marne | 10/04
Réagir Par

14 personnes interpellées suite à l’agression de policiers au nouvel an à Champigny

Au terme de trois mois d’enquêtes discrètes, c’est en bloc que se sont déroulées ce mardi 10 avril dans la matinée les interpellations de 14 personnes de 16 à 20 ans, 12 hommes et deux femmes, suite à l’agression de deux policiers la nuit du nouvel an à Champigny-sur-Marne.

Le passage à tabac d’une policière, filmé et retransmis immédiatement sur Snapchat avait fait le tour de la toile ce 1er janvier 2018. L’auteur du film a été interpellé ce matin, ainsi que 13 autres personnes soupçonnées d’avoir soit participé au lynchage des deux officiers de police, soit assisté à la scène sans intervenir pour la faire cesser. Les investigations menées par la Sûreté territoriale ont été menées à partir de la vidéo diffusée sur le réseau social puis en remontant les données de téléphonie de chacun. Toutes les personnes identifiées sur les images ont été interpellées. Les arrestations se sont déroulées en banlieue parisienne (92, 94, 95, 78, 77) et jusque dans l’Eure. En Val-de-Marne, les villes où les jeunes ont été arrêtés ce mardi sont Champigny-sur-Marne, Fontenay-sous-Bois, Nogent-sur-Marne et Le Perreux-sur-Marne.

Les prévenus sont actuellement en garde à vue dans les locaux de la Sûreté à Créteil.

A l’origine de cette scène, un nouvel an hip-hop organisé via les réseaux sociaux dans une salle non autorisée à cet effet rue Benoit Frachon, et de jeunes organisateurs rapidement dépassés par la foule qui voulait absolument entrer dans leur soirée. La police avait été appelée sur les lieux alors que les choses commençaient à dégénérer, la salle n’étant pas assez grande pour faire entrer tout le monde. Voir article détaillé de l’époque avec le témoignage de l’organisateur d’une soirée voisine, qui avait recueilli quelques jeunes traumatisés par la tournure des événements.

« Considérant que les propriétaires de ce hangar ont sciemment mis en danger la vie d’autrui, la ville a déposé plainte contre eux ainsi que contre toute autre personne que l’enquête pourrait mettre en cause. Par cette plainte, déposée dès le 22 janvier 2018, la ville demande également réparation pour le préjudice d’image, qu’elle, et l’ensemble des campinois, ont subi à travers un certain traitement médiatique. C’est dans ce contexte que le Maire se félicite d’apprendre aujourd’hui que l’enquête en cours a permis l’interpellation de 14 individus qui seraient impliqués dans ce drame. Ces interpellations témoignent en effet de l’efficacité du travail d’investigation de la police nationale et le maire espère, en outre, qu’elles aideront les fonctionnaires de police agressés dans leur processus de rétablissement« , a réagi le maire, Christian Fautré.

A lire aussi :

Vive émotion après le lynchage de policiers à Champigny-sur-Marne

300 policiers manifestent devant l’hôtel de police de Créteil

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

10 commentaires pour 14 personnes interpellées suite à l’agression de policiers au nouvel an à Champigny

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *