Service public | Val de Marne | 16/10/2018
Réagir Par

7,5% des bureaux de Poste du Val-de-Marne ont fermé en 18 mois

Publicité

Le groupe La Poste tient ses objectifs. Depuis 18 mois, 7 agences sur 94 ont déjà fermé dans le Val-de-Marne, soit 7,5% du total, et trois autres vont suivre d'ici la fin 2018 début 2019, ce qui passera la barre au-dessus des 10%.  Alors que cette restructuration devrait se poursuivre, un grand rassemblement d'élus et d'usagers se tient ce mercredi après-midi devant Bercy pour réclamer le maintien des bureaux et de leurs horaires.

Fin 2016, le syndicat Sud PTT alertait sur les projets de fermeture d’un quart à un tiers des bureaux de Poste du Val-de-Marne. Une stratégie nationale visant à répondre à une diminution de l’activité constatée et pointée dans un référé de la Cour de comptes début 2016. Principalement sur la sellette : les bureaux annexes des agglomérations denses, avec un seul agent. Dans le Val-de-Marne, 7 des 25 à 28 bureaux agent seul ont ainsi  déjà fermé : Charenton Liberté, Fontenay Joffre, Noiseau, Le Perreux Joncs Marins, Thiais Grignon, Orly Sud et Champigny Stalingrad depuis cet été. Les trois prochains seront Boissy l’Orangerie le 5 novembre, Cachan La Plaine d’ici à la fin de l’année 2018 et La Varenne Champignol début 2019.  Au-delà de ces fermetures confirmées, d’autres agences ont aussi vu leurs horaires réduits, première étape avant la fermeture effective. « Aujourd’hui, nous craignons que le périmètre des bureaux menacés ne s’étende encore, au-delà des bureaux agent seul, grâce à des opérations en deux étapes qui consisteraient d’abord à diminuer le nombre d’agents, puis à fermer. A Saint-Maur-des-Fossés par exemple, le bureau de La Pie comptait trois agents jusqu’en septembre, et n’en a plus aujourd’hui qu’un seul. Cela pose du reste des problèmes au quotidien pour les colis en instance, fonction qui a été transférée à une supérette », explique Jean-Louis Berlatier délégué Sud Ptt. A terme, pourraient ne rester que des agences principales, le reste des bureaux se transformant en points de contact chez des commerçants.

C’est dans ce contexte qu’est prévue la mobilisation de ce mercredi 17 octobre à 14h30. D’ores et déjà, ont confirmé leur présence quatre parlementaires, les sénateurs Pascal Savoldelli et Laurence Cohen (PCF) Sophie Taillé-Polian (Génération.s) et la députée LFI Mathilde Panot). Dix maires seront également sur place : Hervé Gicquel, maire LR de Charenton-le-Pont et président de l’Association des maires du Val-de-Marne, Olivier Capitanio, maire LR de Maisons-Alfort dont le bureau Les Planètes est sur la sellette, Hélène de Comarmond, maire PS de Cachan où le bureau La Plaine doit fermer, Régis Charbonier, maire PS de Boissy-Saint-Léger dont le bureau de l’Orangerie fermera à la rentrée de la Toussaint, Christian Fautré, maire PCF de Champigny-sur-Marne concerné par plusieurs bureaux, notamment Le Plant et Coeuilly, Stéphanie Daumin, maire PCF de Chevilly-Larue, commune qui a souffert d’importants problèmes de distribution de courrier depuis le début 2018, Patrick Douet, maire PCF de Bonneuil-sur-Marne et encore Christine Janodet, maire gauche citoyenne d’Orly. Egalement présent, Christian Favier, président PCF du Conseil départemental du Val-de-Marne, à l’initiative du rassemblement, ainsi que les syndicats postiers, le collectif Convergences Service Public 94 et des usagers emmenés par cars entiers affrétés par les villes. Champigny a par exemple prévu un ramassage en trois étapes et Boissy prévoit également de venir en car.

Les manifestants ont demandé à être reçus en délégation.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi