Politique locale | Chevilly-Larue | 30/05
Réagir Par

A Chevilly, le devenir du parvis du cimetière fait polémique

Comment rénover les constructions vieillissantes qui accueillent quelques commerces devant le cimetière intercommunal de Chevilly-Larue ? Le débat est lancé et la polémique aussi.

Géré par un syndicat intercommunal liant les villes de Cachan, Chevilly-Larue, L’Hay-les-Roses, Montrouge et Sceaux, actuellement présidé par le maire de L’Haÿ, Vincent Jeanbrun, ce cimetière fait l’objet d’une étude de requalification de son parvis, qui donne sur le boulevard Jean Mermoz, à Chevilly. Une opération lancée il y a un an par un appel à bureau d’étude et qui est aujourd’hui dans sa phase de discussion avec les habitants.

L’objectif affiché de la commune : rendre cet espace plus attirant et plus ouvert vers la ville en reprenant la façade et en complétant les équipements, le tout en respectant la solennité de l’endroit. Un projet urbain qui a d’ores et déjà fait ciller une partie des habitants du quartier, qui s’inquiètent de voir s’installer là de nouveaux logements sociaux et ont fait connaître leurs inquiétudes lors d’une réunion de quartier samedi dernier. Dans le quartier Larue, les tracts inquiets ont commencé à circuler et le Cercle chevillais, un collectif citoyen mené par des colistiers de la liste PS de 2014, dénonce sur son site un « projet de densification sans précédent« .

« Nous demandons la suspension sans délais de la procédure de sélection d’un cabinet de conseil en aménagement comme preuve d’une volonté de dialogue de la maire de Chevilly-Larue avec les élus de l’opposition et avec la population de Chevilly-Larue. Nous demandons l’organisation d’un conseil municipal exceptionnel avec un droit de parole donné à la population et ce, avant le mois de juillet 2018. Nous refusons toute construction de nouveaux logements dans la zone du parking intercommunal de Chevilly-Larue et proposons la transformation de cette parcelle de terrain en poumon de ville dédié au quartier Larue « Parc municipal avec une aire de jeu et d’acclimatation pour les plus jeunes » », prévient Yacine Ladjici, président du groupe PS, dans un communiqué.

« Ces informations sont complètement erronées, réagit Stéphanie Daumin, maire PCF de la ville. Le syndicat intercommunal a effectivement mandaté un bureau d’étude pour nous accompagner dans la concertation sur la rénovation du parvis qui est aujourd’hui dégradé et nécessite des travaux importants, mais rien n’a été décidé à ce jour. Nous menons une concertation avec les parties prenantes, habitants, commerçants, familles qui ont une concession dans le cimetière… Nous ne sommes qu’au début de ce cycle de concertation pour envisager les travaux de rénovation. Cela a été transformé par certains pour en faire un objet de faire un objet de polémique démocratique et politique en faisant croire que la maire allait tout raser pour construire un nouveau quartier, notamment des logements sociaux mais cela n’est absolument pas l’entrée dans la question. Pour l’instant, nous avons simplement mandaté un bureau d’études pour nous accompagner dans la concertation afin d’étudier les questions que cette rénovation soulève car il y a déjà des cellules commerciales sur ce parvis, dont certaines contribuent à aggraver l’état de dégradation de l’espace public. Nous interrogeons donc les gens pour savoir quel type d’usage ils souhaitent pour ce parvis et réaliser un diagnostic partagé des enjeux, quels types de commerce pour répondre aux besoins des habitants, comment respecter la solennité du lieu…« , détaille la maire.

Une réunion publique sur la question est prévue au mois de juin.

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Chevilly-Larue
38 commentaires pour A Chevilly, le devenir du parvis du cimetière fait polémique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *