Publicité
Publicité: Forum Export 94
Initiative | Créteil | 23/05
Réagir Par

A Créteil, les lycéens d’Edouard Branly ont fait la matinale du Mouv’

Publicité

Entre stress des grands jours et folle excitation, la matinée a été chargée d'adrénaline pour les lycéens d'Edouard Branly ce vendredi 18 mai, plongés dans le Good Morning Cefran, le 6-9 du Mouv', venu faire une halte à Créteil avec son équipe de choc: Pascal Cefran, Vivi, Dj First Mike, Gianni et Willax.

«J’ai parlé de l’actualité football, ainsi que des joueurs connus qui viennent de Créteil comme Rabiot et Matuidi, je me suis débrouillé, mais c’était dur de se lever à 4 heures!», témoigne un élève en terminale. «Ce qui est impressionnant, c’est que c’est timé à la seconde, parce que 3 heures d’émission en fait, ça passe en un claquement de doigts!  réalise Jonah. J’ai eu une idée que j’ai proposée à l’animateur, j’ai écrit mon texte et il m’a dit : « tu passes à 7h19 », il était 7h17! C’était le rush!» Principale difficulté : surmonter son stress: «C’est pire que tout, tu sais qu’on est écouté par trop de monde! Et finalement, c’était très rapide», raconte Aanar, en BTS micro-technique. «Cela fait très bizarre de passer à la radio!  Après, quand j’écouterai l’émission, je vais me dire -ah oui j’étais avec eux! Je n’avais jamais fait de radio avant, ça m’a beaucoup plu», confie encore John Lee, qui a fait l’introduction de l’émission.

Face au plateau, les élèves curieux ont peu à peu rempli la salle en tant que public, malgré l’heure matinale. Willax déambule parmi eux pour les faire réagir au micro, leur demandant si telle histoire est véritable ou non avec un «mytho pas mytho». Les lycéens réagissent aussi sur les dernières musiques parues. D’autres profitent de l’occasion pour montrer leur talent artistique avec des freestyles de rap, le tout dans une ambiance survoltée.

 «L’idée de base est de se déplacer dans différentes villes pour rencontrer notre public et faire autre chose. C’est le dixième lycée dans lequel on va, on fait une émission à l’extérieur tous les mois et demi, cela permet de mettre une bonne ambiance dans le lycée. En amont, on organise un atelier la veille afin d’expliquer ce que l’on fait dans une logique d’éducation aux médias et pour préparer les élèves», explique Bruno Laforestie, directeur de la chaîne.  «Je souhaite mettre en place une webradio au lycée et lorsque j’ai contacté le Clemi (cellule dédiée à l’éducation aux médias au sein de l’Académie de Créteil), ils m’ont parlé des initiatives du Mouv’, c’est comme cela que nous avons postulé. Cela va peut être permettre de motiver des jeunes», espère Arnaud Guigue, le proviseur du lycée.

 

 

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement
et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *