Justice | Ivry-sur-Seine | 05/09/2018
Réagir Par

A Ivry-sur-Seine, Philippe Bouyssou porte plainte pour tags homophobes

A Ivry-sur-Seine, Philippe Bouyssou porte plainte pour tags homophobes
Publicité

(Mis à jour le 6 septembre avec réaction du Mrap) Après l'apparition de plusieurs tags homophobes à l'encontre du maire, la municipalité d'Ivry-sur-Seine a porté plainte pour dégradation la semaine dernière et le maire, Philippe Bouyssou, s'apprête à faire de même ce mercredi, pour insulte publique à caractère homophobe.

Hétéro ou homo ? Pour le maire PCF d’Ivry-sur-Seine, Philippe Bouyssou, la sexualité de chacun ne doit pas être un sujet, personnalité publique ou non. Et si l’élu porte des actions contre les discriminations de toutes sortes, il n’a jamais témoigné de son orientation sexuelle pour lutter contre l’homophobie. « Ma manière à moi de vivre et revendiquer mon homosexualité est la banalité. Cela ne veut pas dire que je ne mène pas des actions contre l’homophobie, comme les autres discriminations, mais j’espère que si j’étais hétéro, je le ferai de la même manière », insiste l’élu.

Pas question toutefois de laisser passer les attaques en baissant la tête. Cible de tags homophobes depuis la semaine dernière, certains associant même homosexualité et pédophilie, c’est en homme public que l’élu a décidé de réagir en portant plainte. « Je me sens en responsabilité et il ne faut rien laisser passer. En ce début de 21ème siècle, l’homophobie reste malheureusement un problème réel dans notre société et il n’y a par exemple pas un jour sans que des mots comme pédé ou enculé ne soient lâchés dans une conversation« , témoigne le maire.

A la tête de la ville depuis début 2016, suite à la disparition de Pierre Gosnat, l’élu indique n’avoir pas été la cible de ce type d’insultes jusqu’à présent, en dehors d’un tag isolé il y a deux ans. Un youtubeur a en revanche jeté son dévolu sur sa personne, multipliant les vidéos diffamantes. « Il s’agit d’un habitant qui a été expulsé d’un logement social qu’il occupait illégalement et il s’en prenait au précédent maire avant moi. Il a aujourd’hui interdiction de se rendre sur le territoire ivryen mais nous n’avons en revanche pas pu faire retirer les vidéos, youtube étant une plate-forme américaine« , regrette l’élu.

 

 

Le Mrap et la LDH apportent leur soutien au maire

Le Mrap du Val-de-Marne a dénoncé les tags homophobes à l’encontre du maire d’Ivry dans un communiqué. « Au moment où un peu partout en Europe on voit se développer d’inquiétants comportements de xénophobie et d’homophobie, quelquefois au plus haut niveau de l’Etat, il est indispensable que toutes les forces progressistes se rassemblent pour combattre ce climat délétère. Le Mrap exige que les auteurs de ces inscriptions soient poursuivis », demande Yves Loriette, président du Mrap 94. Même réaction de la part de la Ligue des droits de l’Homme, par la voix de sa présidente val-de-marnaise, Annie jubert, qui  indique dans un communiqué exiger que les auteurs soient poursuivis et jugés et « rappelle son attachement au respect des personnes et son rejet de toutes les formes de discriminations.« 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi