Publicité
Publicité: Welcome 94
Education | Nogent-Sur-Marne | 07/02
Réagir Par

A Nogent, collèges Branly et Watteau se battent contre des fermetures de classes

Les fermetures de classes prévues à la rentrée 2018 ne concernent pas que les écoles maternelles et élémentaires mais également les collèges. Une quinzaine serait prévues dans le Val-de-Marne. A Nogent-sur-Marne, les deux collèges publics de la ville se battent contre des fermetures pressenties en sixième.

Dans les deux cas, c’est la baisse d’effectifs qui a suivi le pic des années 2000 qui est en cause, mais la situation diffère légèrement entre Branly et Watteau.

Au collège Edouard Branly, qui fait partie d’une cité scolaire mixte comprenant également le lycée, le changement de carte scolaire(affectation des élèves en fonction de leur lieu de résidence) intervenu il y a quelques années contribue à envoyer une vingtaine d’élèves nogentais, issus de l’école élémentaire Léonard de Vinci, au collège Pierre Brossolette du Perreux-sur-Marne, bien que le collège Branly soit situé beaucoup plus près. Une modification de la carte scolaire intervenue il y a cinq ans car, à l’époque, la cité scolaire Branly était saturée. Les travaux de réhabilitation, menés quelques années plus tôt, n’avaient en effet pas anticipé le baby-boom des années 2000. Depuis, la situation a changé. « Nous sommes passés de 500 naissances par an dans les années 2005-2006 à 380 aujourd’hui, constate le maire de la commune, Jacques J-P Martin. Mais de nouveaux logements vont être mis en service, notamment au niveau du projet Nogent Baltard et sur le boulevard de Strasbourg, qui devraient représenter une vingtaine de collégiens. » A l’occasion d’un rendez-vous demandé par les représentants de parents d’élèves Peep et Fcpe ainsi que les enseignants, l’élu leur a indiqué avoir d’ores et déjà écrit à la rectrice d’Académie et au président du Conseil départemental pour demander une révision de la carte scolaire afin que les élèves de Vinci soient à nouveau tous sectorisés sur Branly. « J’ai notamment fait valoir que nous investissons sur la filière langue à Léonard de Vinci et que celle-ci trouve naturellement son prolongement dans la classe internationale de Branly », pointe l’élu qui indique que le Conseil départemental serait prêt à rediscuter de la carte scolaire. Sur ce point, Evelyne Rabardel, vice-présidente du Conseil départemental en charge de l’Education, précise toutefois que l’évolution de la carte scolaire ne pourra être étudiée que pour la rentrée 2019 car le CDEN (Conseil départemental de l’Education nationale) qui acte la carte scolaire se tient dans quelques jours.  « Nous avons également obtenu une audience au rectorat le 14 février », indique par ailleurs une professeure du collège.

Au collège Watteau, la mobilisation s’organise également. »Nous avons écrit à la rectrice et au maire ce samedi », témoigne une représentante de l’association de parents d’élèves Ecolo’Parent.

Ce mardi 6 février, le Conseil municipal de la ville a voté un voeu contre les fermetures de classes dans les deux collèges. Télécharger le voeu.

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *