Environnement | Nogent-Sur-Marne | 12/09
Réagir Par

A Nogent-sur-Marne, le projet immobilier Val de Nure fait débat

Val de Nure, tel est le nom du nouveau projet immobilier qui devrait voir le jour en centre-ville de Nogent-sur-Marne, dans l’îlot qui part du carrefour de la rue Paul-Bert, vers la rue Thiers et la rue des Héros Nogentais. Au programme : 800 m2 de logements et un restaurant italien avec terrasse, qui donnera sur l’actuel square Walter, lequel sera réaménagé. Un projet qui fait débat dans l’opposition en raison du prix de vente accordé par la ville.

Depuis un certain nombre d’années, la ville est propriétaire de plusieurs logements rue Thiers et rue des Héros Nogentais, entre la rue Paul-Bert et la rue Guy Môquet. Dans un état vétuste, ces logements sont actuellement utilisés en logements d’urgence, dans l’attente d’un réaménagement urbain. Début juillet, le Conseil municipal a voté la cession de ces parcelles  (2 rue Tiers et 35, 37 et 37 bis rue des Héros Nogentais) au promoteur Provini, pour un prix de 900 000 € et une constructibilité de 760 m² de surface de plancher, afin de construire des logements en accession à la propriété. La surface de ces parcelles est d’environ 434 m2. Pour motiver ce vote, la ville s’est appuyée sur l’avis favorable des domaines, sollicités fin 2017 en vue d’une cession à l’opérateur Gala Immobilier, partenaire de Provini. Un prix de cession jugé insuffisant pour le groupe d’opposition L’Alternative pour Nogent, mené par Laurent Bodin et Elisabeth Durantel, lequel a effectué un recours gracieux auprès du maire, considérant d’une part qu’il y aurait du avoir un appel à concurrence, d’autre part que le prix de cession était trop faible par rapport à l’emplacement du bien, en plein centre-ville, et que cela générait une perte financière pour la ville.

Dans sa réponse aux élus, le maire a fait valoir qu’il n’était pas tenu de procéder à une mise en concurrence, sauf en cas de commande spécifique dans le projet, et que sa seule obligation légale était de demander l’avis des domaines. L’élu a toutefois revu le prix à la hausse, mais en augmentant la superficie proposée à la vente, et le dossier devrait repasser en Conseil municipal le mardi 25 septembre, avec cette fois un prix de vente de 1,1 millions d’euros pour 938 m2 de surface de plancher (772 m² de surface de plancher résidentiel et de 166 m² de surface de plancher commercial). « Nous avons fait évoluer le projet pour intégrer un restaurant italien de 160 m2 avec terrasse« , motive le maire LR de la ville, Jacques JP Martin. De quoi agacer un peu plus les élus d’opposition, qui considèrent que la perte financière pour la ville perdure. De son côté, l’Association des Nogentais, s’inquiète de la volumétrie du projet et de la possibilité ou non pour qu’il y ait une vraie concertation des riverains avant construction. « Je crains que le projet ne soit déjà complètement ficelé, puisque l’on nous a projeté des perspectives lors du Conseil municipal de juillet (voir photo de une). Nous proposons par exemple de profiter de ce projet pour prolonger l’axe de la rue Sainte Anne jusqu’à la rue Thiers« , plaide Frédéric Lamprecht, président de l’ADN qui s’inquiète par ailleurs du stationnement. « Le promoteur va également acheter 11 places de stationnement (moyennant 244 200 euros)  dans le parking du dojo de la rue Paul Bert », répond le maire à ce sujet.

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags
6 commentaires pour A Nogent-sur-Marne, le projet immobilier Val de Nure fait débat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *