Publicité
Publicité: Welcome 94
Politique locale | Villejuif | 12/02
Réagir Par

A Villejuif, les conseils municipaux vaudeville se suivent et se ressemblent

A Villejuif, les conseils municipaux vaudeville se suivent et se ressemblent © Fb

Budget ou autre délibération stratégique qui passe ou ne passe pas à une voix près. Telle est la question qui hante désormais toutes les séances du Conseil municipal à Villejuif, depuis que la majorité municipale plurielle a perdu progressivement tous ses alliés de deuxième tour.

Désormais, le vote des dossiers critiques ne tient plus qu’à une ou deux voix pas très solides comme celle du conseiller ex-FN Alexandre Gaborit, qui vote parfois avec le maire, parfois contre. La préparation de chaque conseil nécessite donc une campagne électorale intense et épuisante, qui n’aboutit pas toujours. Comme ce vendredi soir par exemple, où Alexandre Gaborit avait laissé son pouvoir à Jean-François Harel (ancien allié du second tour évincé de l’exécutif au lendemain de l’élection) tandis que Maryse Dumont-Monnet était absente et avait prévenu qu’elle ne laisserait pas de pouvoir. Résultat : un score attendu de 22 contre 22 ne permettant pas de dégager une majorité. Car si la voix du maire est prépondérante en cas de vote à main levée, ce n’est pas le cas pour les scrutins à bulletin secret, ce que comptait bien exiger l’opposition.

Sauvé par le gong, le maire, Franck Le Bohellec, a levé la séance à 1h35 pour cause d’heure tardive. Presque de bonne heure pour Villejuif, qui a déjà poussé jusqu’à 3h45 du matin lors de l’élection des conseillers territoriaux fin 2015. Plus raisonnable sans doute pour un sujet aussi sérieux que le budget. La suite au prochain Conseil municipal.

L’élection de deux nouveaux adjoints en remplacement de Philippe Vidal (élu LREM de Villejuif notre ville) et de Michel Monin qui ont démissionné il y a plusieurs mois et dont le remplacement a fait l’objet d’une requête au Tribunal administratif avant que le point ne soit ajouté à l’ordre du jour,  a également été ajournée.

Dans un communiqué commun, 21 des 22 élus d’opposition (tous sauf Alexandre Gaborit) reprochent à la majorité d’avoir sciemment reporté l’heure du budget le plus tard possible en lisant à tour de rôle des rapports quasiment identiques.  « Les élus de la majorité ont lu l’intégralité des rapports présentant les délibérations afin de gagner du temps. M. Caporusso a lu deux fois le rapport présentant la charte de prévention des expulsions locatives du Val-de-Marne. M. Dusselier et M. Bounegta ont lu deux rapports identiques sur deux PUP (Projet urbain partenarial). Nous déplorons que des conseillers municipaux, conseillers délégués ou maires adjoints s’abaissent à de telles pratiques« , regrettent les élus qui prévoient d’interpeller « l’autorité préfectorale afin qu’elle veille au bon déroulement démocratique du conseil municipal et à l’élaboration du budget 2018 de la ville de Villejuif. »

Un nouveau Conseil municipal devrait être convoqué la semaine prochaine. Dans l’entourage du maire, on fait savoir que l’on s’estime confiant sur le fait qu’il y aura bien le compte de voix à cette date, à commencer par celle de Maryse Dumont-Monnet.

A lire aussi :

Encore un Conseil municipal suspendu à Villejuif

Un Conseil municipal presque serein à Villejuif

Encore un Conseil municipal annulé à Villejuif

Conseil municipal exceptionnel contesté à Villejuif

Nouveau psychodrame au Conseil municipal de Villejuif

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

14 commentaires pour A Villejuif, les conseils municipaux vaudeville se suivent et se ressemblent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *