Publicité
Publicité: Entrepreneur#Leader CCI Ile-de-France
Education | Villejuif | 12/10
Réagir Par

A Villejuif, la mobilisation s’amplifie à l’école Paul Vaillant-Couturier

Publicité

Après une première mobilisation ce lundi, parents, enseignants et élus de Villejuif ont à nouveau manifesté devant l'école Paul Vaillant-Couturier ce vendredi matin. Ils réclament la décharge complète de la direction  au sein de l'école élémentaire qui compte 13 classes, et une classe supplémentaire en maternelle pour décharger les effectifs, faisant valoir que les conditions d'éducation prioritaire de l'école.

« Notre école est située dans un quartier où une enquête de 2015 diligentée par le ministère a montré la situation d’extrême pauvreté de celui-ci avec un taux de chômage très important et des situations très compliquées pour de nombreuses familles. Notre école se trouve également sur une place entourée de trois trafics de drogue et nos élèves assistent à de nombreuses scènes de violence. A titre d’exemple, le mardi 9 octobre 2018, notre directrice a dû séparer une altercation violente entre deux parents d’élèves, une scène de violence banale dans ce quartier, bien moins grave que la fusillade à quelques mètres de l’école en 2015. Nous vous rappelons que nous accueillons de nombreux élèves de deux hôtels sociaux, nous avons une unité pédagogique pour les élèves allophones dont nous devons assurer la réussite scolaire et l’accompagnement des parents. Depuis plusieurs années tous les IEN, mais aussi les élus ont reconnu que la situation réelle vécue dans notre école ne correspond pas à celle d’une école de zone banale et que la situation du quartier continue de se dégrader. Pourtant, aujourd’hui les effectifs des classes d’élémentaire correspondent à ceux de zone banale (avec des CE2 à 30 et 31) et les classes de l’école maternelle sont très chargées (PS à 27/28, MS à 28/29 et GS à 26/27). Nous observons aussi que la situation des directions d’école de notre groupe scolaire ne cesse de se détériorer. En élémentaire, nous bénéficiions il y a quatre ans d’une décharge totale ainsi que d’une assistante de direction. En maternelle, la directrice avait une demi-décharge. A ce jour, il n’y a plus d’assistante de direction et la directrice de l’école élémentaire ne bénéficie plus que d’une demi décharge et le directeur de l’école maternelle d’un tiers de décharge. Ces changements, qui correspondent à l’application stricte des critères de zone banale (et absolument pas d’un regard bienveillant), mettent en péril le bon fonctionnement de notre école et la sécurité au sein même de notre établissement. Au vu de tous ces éléments, nous vous sollicitons, Madame la Directrice académique des services de l’Education nationale du Val-de-Marne afin que vous nous accordiez à nouveau ce regard bienveillant qui doit se traduire, par une ouverture de classe en maternelle afin de permettre la réussite de tous les élèves, y compris des plus fragiles et des plus démunis et par le rétablissement des décharges de direction des années précédentes, indispensables au bon fonctionnement de notre groupe scolaire et à la sécurité de nos élèves », appellent enseignants, parents et syndicats dans une lettre ouverte à la directrice académique.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags education nationale,
4 commentaires pour A Villejuif, la mobilisation s’amplifie à l’école Paul Vaillant-Couturier
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi