Publicité
Publicité: Forfait améthyste Val-de-Marne
Education | Villeneuve-le-Roi | 06/01
Réagir Par

Amiante et vandalisme à la cité scolaire Brassens: les cours peuvent reprendre

Alors que les cours au lycée Georges Brassens de Villeneuve-le-Roi avaient été suspendus la dernière semaine avant les vacances de Noël, suite à la découverte  d’amiante dans des proportions doubles du taux légal dans une salle de classe, un CHSCT (Comité hygiène et sécurité) a fait le point sur la situation ce jeudi 4 janvier, et rassuré sur les conditions de rentrée des élèves.

Durant les vacances de Noël, le Conseil régional , en charge des lycées, a procédé à une batterie de tests dont il a rendu compte. Cette contre-expertise intervenait alors que les chiffres de la précédente évaluation avaient été mis en défaut. Les dalles, faux-plafonds et flocages ont été analysés et 15 pompes installées pour procéder à des mesures atmosphériques dans l’établissement.

« Les investigations de la société Expertam ont montré que :
– Il n’y a pas d’amiante dans l’air.
– Il y a de l’amiante dans les flocages dans les salles de classe uniquement (pas dans les couloirs et zones communes de circulations, ni dans le bâtiment de la demi-pension), recouvert par un flocage non amianté.
– Cet amiante a été évalué en bon état de conservation. La réglementation n’impose pas la fermeture mais un contrôle périodique dans 3 ans.
L’assainissement de la salle de classe dans laquelle les dégradations de faux-plafond avaient eu lieu a également été fait pendant les vacances« , indique le Conseil régional.

« Au vu de ces nouvelles investigations précises, toutes les conditions sont à présent réunies pour la reprise des cours le lundi 8 janvier. Les services de la Région ont également demandé que les salles de classe soient fermées à clé lorsqu’elles ne sont pas utilisées ou surveillées par des adultes pour éviter toute dégradation volontaire de faux plafonds. Par ailleurs, la Région Île-de-France a répondu favorablement à la demande de pose de pompes pour des mesures atmosphériques pour analyser la qualité de l’air lors des prochaines vacances scolaires, soit bien avant l’échéance réglementaire des trois ans. Des contrôles réguliers de l’état des faux plafonds seront par ailleurs opérés par les services de la Région », précise la collectivité.

Possible recours en justice contre la société qui avait levé le doute sur la présence d’amiante

Concernant la précédente expertise, qui n’avait pas décelé la présence d’amiante dans le flocage, la région indique « qu’elle exercera toutes les voies de recours possibles, y compris pénales, à l’encontre de la société Innax qui, en 2015, avait levé le doute sur la présence d’amiante dans le flocage de ce lycée, contrairement aux résultats de la contre-expertise diligentée en fin d’année 2017. »

A quand la reconstruction du lycée ?

Concernant la reconstruction du lycée, attendue depuis des années, la région indique qu’un « phasage des travaux » sera présenté « dans quelques semaines » afin d’accélérer le chantier.  « Il est temps que la Région prenne des mesures rapides : par exemple effectuer un coffrage des faux-plafonds en attendant que des préfabriqués pouvant accueillir l’ensemble de la communauté « éducative » soient construits« , commente pour sa part Eric Chamault, conseiller d’opposition PS à Villeneuve-le-Roi.

Des actes de vandalisme pendant les vacances

Outre le problème d’amiante, des actes de vandalisme ont été découverts dans la cité scolaire par le cadre de permanence, le 2 janvier, notamment au collège géré par le Conseil départemental. « Outre des dégradations dans les espaces de restauration scolaire, une salle du collège entièrement refaite à neuf en 2015 a été dévastée. Le faux plafond est détérioré, les réseaux électriques et informatiques arrachés, le matériel informatique cassé, le matériel de projection dégradé et des inscriptions taguées », regrette Daniel Guérin, vice-président du Conseil départemental, élu dans le canton de Villeneuve-le-Roi., tout en indiquant que les services départementaux ont procédé à la remise en état des locaux pour ne pas affecter la rentrée ce lundi 8 janvier. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *