Politique | Villeneuve-Saint-Georges | 15/02
Réagir Par

Après la crue, bain de foule pour Macron à Villeneuve-Saint-Georges

Partagés entre fascination de voir le président de la République en vrai et besoin de raconter leurs déboires liés à la crue et de demander des comptes, des centaines d’habitants étaient au rendez-vous pour croiser Emmanuel Macron dans sa déambulation à Villeneuve-Saint-Georges ce jeudi en fin d’après-midi.

Alors qu’une Commission interministérielle venait de se réunir en urgence pour établir une première liste de 275 villes reconnues en état de catastrophe naturelle, dont Villeneuve-Saint-Georges (voir la liste complète des 158 villes en Ile-de-France), le président a confirmé la création d’un fonds d’urgence de plusieurs dizaines de millions d’euros. De son côté, la maire PCF de la ville, Sylvie Altman, a présenté son projet de renaturation des berges de l’Yerre pour laquelle la commune a déjà commencé à acquérir des parcelles.

« Ce projet qui consiste à acquérir, démolir et renaturer les parcelles situées sur les berges de l’Yerres et le Blandin permettra de créer une zone naturelle d’expansion des crues et de protéger les habitants des risques inondations », détaille la maire qui se réjouit que le président se soit  engagé à soutenir le projet de renaturation par la mobilisation de «fonds publics et privés » et indique être plus que jamais déterminée « pour que les engagements du Président se traduisent dans des actes. »

« Pour ma part, je proposerai dès les prochains jours à l’ensemble des partenaires – État, Région, Métropole, Département, Territoire, Agence de l’Eau, SyAGE…– la tenue d’une table ronde pour concrétiser ces engagements l’accélération et l’extension de la renaturation », indique l’élue.

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *