Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Le Kremlin-Bicêtre | 23/11/2018
Réagir Par

Au Kremlin-Bicêtre, l’augmentation des conseillers délégués fait polémique

Au Kremlin-Bicêtre, l’augmentation des conseillers délégués fait polémique
Publicité

Une augmentation de 449 € bruts par mois des conseillers délégués, voilà une délibération qui ne devrait pas passer inaperçue au prochain Conseil municipal du Kremlin-Bicêtre, prévu le 29 novembre.

Alors que les conseillers délégués étaient au nombre de sept, ils ne sont plus que quatre depuis la recomposition de la majorité en septembre qui a fait suite à la crise politique provoquée par la mise en examen du maire, Jean-Marc Nicolle, pour corruption active, abus de confiance, favoritisme et trafic d’influence. Le nombre de maires adjoints n’ayant pas changé, l’exécutif s’est ainsi resserré de 20 à 17 élus. C’est dans ce contexte que la municipalité a décidé de revaloriser l’indemnité des conseillers délégués en la faisant passer « de 18,55% de l’indice 1015 à 30% de l’indice brut terminal de la fonction publique ». Concrètement, l’indemnité des conseillers délégués devrait augmenter de 705 euros à 1154 euros.

« La République a décidé d’assurer l’indépendance des élus et de les soustraire des intérêts privés en mettant en place un dispositif légal d’indemnités financières », motive le maire, Jean-Marc Nicolle, dans son exposé des motifs. Par ailleurs, l’ensemble des indemnités, y compris des conseillers qui ne font pas partie de l’exécutif, augmente légèrement car l’indice de référence actuellement en vigueur n’est plus l’indice 105 mais l’indice 1022, ce qui représente une augmentation qui va d’une quarantaine d’euros par mois pour le maire à un peu plus d’un euro par mois pour les simples conseillers.

Pour l’ancien député-maire, Jean-Luc Laurent, et l’ancien adjoint Esteban Piard, il s’agit d’une augmentation « indigne« .  « La République a prévu d’indemniser les élus, c’est une règle fondamentale pour les soustraire à la tentation et leur permettre de dégager du temps pour leur mission ; néanmoins cette indemnité de fonction ne saurait être utilisée pour « gagner plus » quand les classes moyennes et populaires ne cessent de gagner moins. Il en va de l’exemplarité des élus. (…) Depuis plusieurs jours, des milliers de Français défilent en gilets jaunes pour exprimer leur colère : l’angoisse des fins de mois s’accroît de semaine en semaine, 5 millions de Français vivent avec moins de 850 € par mois, trop de nos concitoyens renoncent à des soins faute de moyens« , dénoncent les deux élus MRC qui dénoncent également le changement d’indice de référence qui implique une augmentation générale non explicite.  « Pour les conseillers municipaux d’opposition, cela représente par an une augmentation de 19,20 € bruts. Jean-Luc Laurent et Estéban Piard s’engagent, si ce rapport indigne est adopté, à reverser la différence avec leur indemnité actuelle à la Fondation de France« , indiquent-ils.

 

 

« C’est de la démagogie », rétorque le premier adjoint Jean-François Banbuck. « Il y a moins de délégués pour un même périmètre de responsabilités. Leur charge de travail étant plus importante, il est normal qu’ils soient mieux indemnisés, et nous restons dans la même enveloppe budgétaire« , défend l’élu.

Serait-ce un moyen aussi de remercier les élus hésitants qui l’ont rejoint ou sont restés dans sa majorité? Une question insultante pour le premier adjoint qui précise que les délégués étaient déjà dans la majorité.

A lire aussi :

Le Kremlin-Bicêtre élit son nouvel exécutif gauche-droite

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
11 commentaires pour Au Kremlin-Bicêtre, l’augmentation des conseillers délégués fait polémique
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi