Manifestation | Rungis | 24/05
Réagir Par

Les auto-écoles bloquent le centre de passage du permis de conduire à Rungis

Le rabotage de places de passage du permis de conduire octroyé aux auto-écoles au profit de candidats libres souvent issus de plate-formes s’affranchissant des normes respectées par les écoles de conduite excède ces dernières. Elles bloquent depuis ce jeudi matin le centre de passage du permis de conduire de Rungis.

Ce jeudi 24 mai n’a pas été choisi au hasard. Il s’agit de la première journée mensuelle entièrement dédiée au passage des candidats libres. « Nous voulons nous assurer qu’il s’agit bien de vrais candidats libres et non de clients de plates-formes et attendons la police pour qu’elle vérifie« , indique Christine Chauvet, présidente du CNPA -ER (Conseil national des professions de l’automobile branche éducation routière), sur place.

« Un candidat libre ne doit avoir aucun lien commercial avec une quelconque entreprise. Or, ce-sont souvent des plateformes (type  Ornikar, Permisgo, En voiture Simone…) ou des agences de location de véhicules doubles commandes qui accompagnent les « candidats libres » moyennant finances. Ces plateformes ou ces agences de location de véhicules à double commande travaillent sans agrément préfectoral et se font rémunérer. Nous demandons que l’instruction interministérielle du 6 mai 2017 soit appliquée. Que les contrôles soient effectués par le Codaf (comité opérationnel départemental anti-fraude) sous la responsabilité du préfet de police. Notre profession est réglementée, et toute offre d’enseignement à titre onéreux doit être rattachée à un agrément, motive la présidente qui ajoute « qu’un enseignant auto- entrepreneur ne peut pas travailler pour une seule entité et à temps complet car il y a, dans ce cas, un lien de subordination et par conséquent c’est du -travail illicite- » et que « le véhicule d’apprentissage doit obligatoirement appartenir à l’établissement agréer, ce qui n’est pas le cas pour les plateformes qui ne respectent pas la réglementation« .

Concrètement, la présidente du CNPA-ER, qui possède une auto-école à Vitry-sur-Seine, fait état, depuis ce mois de février, d’une trentaine de dates d’examens annulés et pas toutes rétrocédées, au profit de candidats libres, dont elle doute qu’ils le soient tous.

Cette action dans le Val-de-Marne, qui fait suite à des opérations déjà menées dans les Hauts-de-Seine et dans l’Essonne, intervient alors que les délais de passage du permis de conduire restent longs, même s’il y a tout de même eu une forte amélioration ces dernières années.

A lire aussi :

Délai pour repasser le permis: C. Procaccia interpelle le gouvernement

Permis de conduire en ligne: les préfectures passent au 21e siècle

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Un commentaire pour Les auto-écoles bloquent le centre de passage du permis de conduire à Rungis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *