Publicité
Publicité: Entrepreneur#Leader CCI Ile-de-France
Transports | Val de Marne | 24/10
Réagir Par

Téléval-Câble A: l’autorité environnementale rend son avis

Téléval-Câble A: l’autorité environnementale rend son avis © IDFM
Publicité

Saisie par Île-de-France Mobilités pour s'exprimer sur le projet de réalisation de la ligne Câble A - Téléval entre Créteil et Villeneuve-Saint-Georges, la mission régionale de l'autorité environnementale (MRAe) demande quelques précisions complémentaires.

Dans son avis publié le 17 octobre, la MRAe considère que les concepteurs de ce projet visant à désenclaver Limeil-Brévannes, Valenton et Villeneuve-Saint-Georges en les reliant à Créteil Pointe du Lac grâce à un téléphérique, ont traité les effets induits et proposé des mesures pour éviter, réduire ou compenser ses impacts. Cependant, l’autorité environnementale  formule plusieurs recommandations pour que le projet précise davantage son insertion paysagère et urbaine.

Pour la MRAe, l’état initial de l’étude d’impact ne permet pas de se rendre compte de l’impact du projet sur les mobilités. « [Il] ne donne pas suffisamment d’indications sur les difficultés actuelles de déplacement rencontrées par les usagers potentiels du téléphérique en matière de desserte des différents quartiers desservis par le projet à une échelle permettant d’appréhender, au stade de l’analyse des effets du projet, le gain d’attractivité pour les transports en commun et les potentiels effets négatifs sur la congestion du réseau routier. »

L’Autorité environnementale estime par ailleurs que des efforts supplémentaires doivent être faits pour réduire les impacts visuels et sonores pour les habitations situées à proximité du tracé. « Des variantes de positionnement de station et de tracé ont été étudiées pour chaque station avec une comparaison des bénéfices obtenus (desserte, contraintes techniques etc). La MRAe relève cependant que la prise en compte des critères environnementaux entre les stations n’est pas manifeste, notamment en ce qui concerne les impacts visuel et sonore pour les habitations situées à proximité du tracé. Compte tenu du tissu très urbanisé que le téléphérique traverse, la MRAe recommande de justifier la prise en compte des nuisances sonores et visuelles dans les tracés retenus », cite l’avis.

Des vues plus détaillées pour appréhender la covisibilité avec les appartements

La MRAe s’est également intéressée à la position des cabines par rapport aux façades des habitations. L’autorité déplore l’absence de vues sur les secteurs interstation. « Le dossier indique que le câble sera à une hauteur de 0 à 25 m aux abords des stations et de 25 à 40 m dans les secteurs inter-stations. L’étude d’impact indique que la hauteur du téléphérique sera suffisante pour surplomber les habitations sans les impacter visuellement. La MRAe note que les cabines seront en covisibilité avec les façades des habitations de 0 à 25 m de hauteur (près des stations) ainsi qu’au-delà de 25 m de hauteur (ce qui équivaut à un bâtiment de 8 étages). Et la problématique est la même jusqu’à 40 m (ce qui équivaut à un immeuble de 11 étages). Ces hauteurs étant présentes sur le territoire, la question des covisibilités et des nuisances engendrées (bruit, lumière des cabines) se pose donc et nécessite d’être traitée dans le dossier. De plus, les cabines passeront à une fréquence de 28 secondes. Leur passage en continu risque d’occuper les vues sans répit pour les habitants. L’étude d’impact n’indique pas les heures auxquelles le câble fonctionnera (démarrage le matin et arrêt le soir?) laissant supposer un dérangement 24h/24h (voir également page 168 chapitre 6). Il est nécessaire d’évaluer l’insertion paysagère et urbaine du projet compte tenu notamment des différentes hauteurs du téléphérique et de son passage à proximité des quartiers d’habitation, et d’analyser les covisibilités générées (depuis les façades vers les cabines mais aussi des cabines en direction des appartements) et les nuisances sonores engendrées ».
Vous pouvez consulter l’avis de la MRAe dans son intégralité en le téléchargeant ici.
La prochaine étape sera celle de l’enquête publique.

En attendant, il est possible de plonger en détail dans le dossier de présentation du téléphérique, mis à disposition en ligne sur le site dédié à ce projet de transport.

Voir tous les articles sur le projet Câble A – Téléval

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

13 commentaires pour Téléval-Câble A: l’autorité environnementale rend son avis
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi