Justice | | 21/03/2018
Réagir Par

La fausse victime du Bataclan jugée au TGI de Créteil

La fausse victime du Bataclan jugée au TGI de Créteil

Après cinq semaines d’incarcération, Florence M. comparaît au tribunal correctionnel de Créteil ce jeudi après-midi pour escroquerie. Interpellée chez sa mère, à Maisons-Alfort, la quadragénaire est accusée de s’être fait passer pour une victime des attentats du 13 novembre 2015, empochant indûment près de 40 000 euros du fonds de garantie des victimes du terrorisme et de l’assurance maladie.

De nombreux éléments pèsent contre la prévenue déjà condamnée pour escroquerie à trois reprises. Bénévole puis salariée au sein de l’association d’aide aux victimes, Life for Paris (partie civile au procès), Florence M. se serait procurée des tickets du concert du Bataclan avec lesquels elle aurait fabriqué un faux à son nom. Or, les enquêteurs ont constaté que le téléphone de la quadragénaire indiquait qu’elle ne se situait pas sur les lieux des attentats. Lors de l’audience de comparution immédiate, l’avocate de la prévenue avait insisté sur la détresse psychologique de sa cliente et demandé une expertise. “Les résultats de ces expertises permettent de donner des éléments d’explication sur son passage à l’acte”, estime Me Savoy-Nguyen.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , Attentats à Paris, , ,
Un commentaire pour La fausse victime du Bataclan jugée au TGI de Créteil

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Ajouter une photo
Ajouter une photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.