Education | | 31/01/2018
Réagir Par

Blocage administratif de l’école Grévy d’Alfortville

Blocage administratif de l’école Grévy d’Alfortville

Ouverte l’année dernière, l’école maternelle Jules Grévy devrait perdre l’une de ses quatre classes à la rentrée prochaine, perdant au passage une Atsem (agent qui aide les enseignants) et la décharge de direction. Les parents protestent.

Les enfants seront 31 par classe (dont 20% ne parlent pas français). Le fonctionnement même et le projet de l’école seront détruits puisque les enseignantes, cette année, travaillaient par binôme. Il n’y aurait plus que 2 ATSEM pour 96 enfants dont 20 ne parlent pas un seul mot de français. La directrice ne pourrait plus agir alors que 40 % des enfants scolarisés dans son établissement sont issus des hôtels sociaux… Nous, en tant que parents, ne pouvons tolérer que nos enfants soient sacrifiés à des fins purement budgétaires ! Nous avons donc décidé de mener plusieurs actions de concert : pétitions, envois d’e-mail, grève…”, préviennent les parents d’élèves qui prévoient dès ce mercredi 31 janvier un blocage administratif de 8h35 à 12h00.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , ,
Cet article est publié dans
Aucun commentaire pour Blocage administratif de l’école Grévy d’Alfortville
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi