Publicité
Publicité : Ordival 94
Manifestation | Val de Marne | 10/12/2018
Réagir Par

Blocus lycéens : plus de 60 interpellations en Val-de-Marne ce lundi

Blocus lycéens : plus de 60 interpellations en Val-de-Marne ce lundi © Uniresco
Publicité

Plus d’une soixantaine de lycéens ont été interpellés lundi suite à des débordements devant des établissements de Maisons-Alfort, Créteil, Limeil-Brévannes, Le Perreux-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Choisy-le-Roi, Chennevières-sur-Marne… 

Le motif récurrent d’interpellation est  jet de projectiles envers les forces de l’ordre, souvent des cailloux mais parfois des objets plus improbables comme des pommes de terre devant un lycée de Choisy-le-Roi. Certains ont aussi été arrêtés pour outrage à agent mais relâchés ensuite. « Nous n’avons déferré que des personnes ayant lancé des projectiles sur les policiers« , précise-t-on au parquet.  A 20 heures ce lundi, une trentaine de mineurs avaient déjà été entendus et transférés au dépôt du Tribunal de Créteil pour être déferrés devant un Juge des enfants ce mardi. Entre quinze et vingt étaient encore en garde à vue dans les commissariats. Les autres ont été relâchés. Au Perreux, un majeur a également été interpellé, qui devrait passer en comparution immédiate dès demain. Les personnes interpellées sont bien des élèves des lycées. En attendant leur jugement d’ici quelques mois, les jeunes mineurs devraient faire l’objet de mesures éducatives et de réparation encadrées par la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ).

A lire aussi : Échauffourées devant Saint Exupéry à Créteil

Seulement 5 lycées bloqués ou filtrés selon le rectorat

Si les débordements autour des lycées du Val-de-Marne se sont propagés dans une dizaine de villes et ont impliqué largement plus d’une dizaine de lycées, seulement cinq établissements ont été bloqués ou filtrés, indiquait hier soir le rectorat. Il faut en effet distinguer ce qu’il se passe dans la rue et dans l’établissement. Dans plusieurs lycées, des issues secondaires ont en effet permis aux élèves qui souhaitaient aller en cours de rejoindre leur salle de classe. A Vincennes, les rassemblements autour de Berlioz se sont propagés à Jean Moulin qui a du fermer temporairement.

A Alfortville, les parents d’élèves des écoles de primaire s’inquiètent

A Alfortville, où des incidents ont éclaté devant le lycée Maximilien Perret, les représentants des parents d’élèves de l’école Montaigne réclament à la municipalité l’organisation d’une réunion de concertation « afin d’apporter des explications sur les faits aux parents comme aux enfants », pour les écoles Franceschi, Montaigne et Lacore Moreau, en complément de la cellule d’écoute mise en place. Dans un communiqué publié hier soir, ils rappellent que des familles ont été prises au piège des vapeurs de gaz lacrymogène vendredi dernier, certaines personnes étant victimes de troubles et de vomissements.  Ce mardi, les services de la ville et la police avaient mis en place un dispositif de sécurisation pour permettre aux parents de prendre un chemin alternatif. A Chennevières-sur-Marne, le maire a invité les parents des élèves proches du lycée Champlain à garder leurs enfants et a fermé plusieurs services publics situés à proximité.

A lire : Blocus lycéens : Chennevières-sur-Marne ferme des services publics

A Champigny-sur-Marne, les professeurs de Louise Michel et Langevin Wallon dénoncent les interpellations

« Ce matin encore, les lycées Louise Michel et Langevin Wallon de Champigny ont été bloqués une partie de la matinée par des lycéens qui veulent faire entendre leurs revendications : retrait de Parcoursup, de la réforme du bac et de celle du lycée professionnelle. Une fois encore, la seule réponse qu’ils ont obtenue a été des gaz lacrymogènes, des tirs de flashball et des interpellations, alors que le blocage, cristallisé devant Langevin Wallon se passait globalement dans le calme grâce, notamment, à la présence d’enseignants en gréve sur les mêmes revendications que les élèves. Cela suffit ! Ce matin encore, comme la semaine dernière, c’est la présence policière qui a été la principale source de tensions. Au moins quatre lycéens ont été interpellés, alors même qu’ils essayaient de retourner en cours. De nombreux lycéens témoignent par ailleurs  de fouilles injustifiées mais aussi de propos déplacés et insultants à leur égard, le tout de la part de policiers supposés maintenir le calme », dénoncent des professeurs et élèves dans un communiqué.

Article mis à jour le 10/12/18 à 20h20 et le 11/12/18 à 7h

A lire aussi  :

https://94.citoyens.com/2018/le-point-sur-le-mouvement-lyceen-en-val-de-marne,10-12-2018.html

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

3 commentaires pour Blocus lycéens : plus de 60 interpellations en Val-de-Marne ce lundi
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi