Publicité
Publicité: Forum Export 94
Festival | Paris | 28/06
Réagir Par

Bois de Vincennes: Paris Jazz festival fête sa 25ème année

Publicité

C'est l'été et le temps est venu de faire résonner le jazz au parc floral du bois de Vincennes. Pour sa 25 ème édition, le Paris Jazz Festival se recentre sur quatre weekends et célébrera les big bands, le blues et le jazz sous toutes ses coutures, avec pour commencer une scène franco-israélienne ces 30 juin et 1er juillet.

Pendant ces quatre semaines de festivités, une exposition rétrospective 100 de jazz à Paris donnera à voir une cinquantaine d’affiches hommages à des artistes qui ont marqué l’histoire du jazz, à découvrir dans les allées du parc.

Bon plan 94 Citoyens, pass à gagner : 94 Citoyens vous propose quelques pass gratuits pour les quatre concerts (priorité à nos abonnés payants). Les premiers à demander seront les premiers servis. Ecrire à redaction@citoyens.com.

Scène franco-israélienne les 30 juin et 1er juillet

« L’énergie des clubs et des festivals israéliens doit beaucoup à la diversité des propositions culturelles, européennes et moyen-orientales, que l’on trouve au sein des communautés du pays ; elle se trouve également alimentée par les liens étroits qu’ont su établir ses créateurs avec New York et Paris », invite le festival.
Samedi 30 juin 2018 16H00 Espace Delta | Parc Floral
Le pianiste Guy Mintus, désormais installé à New-York, composera un trio avec le multi instrumentiste stambouliote Yinon Muallem et le saxophoniste Pierrick Pedron.
Dimanche 01 juillet 2018 16H00 Espace Delta| Parc Floral
Mark Eliyahu, natif du Dagestan et aujourd’hui installé en Israël, s’inspire et s’émancipe par l’improvisation des traditions juives du Caucase, de Turquie et d’Iran, tout en conservant les instruments traditionnels (kamânche, tar…). Il sera en quatuor avec Pris Eliyahu, Rony Iwryn (percussions) et Eldad Zitrin (piano).

Blue notes les 7 et 8 juillet

Deux jours de notes bleues…

Samedi 07 juillet 2018 16H00 Espace Delta | Parc Floral
Éric Séva a découvert le blues très jeune à l’écoute des albums du saxophoniste de R&B King Curtis. Formé à l’école des galas populaires au sein de l’orchestre de bal de son père avant de travailler avec Dave Liebman, le saxophoniste joue ici avec le chanteur Harrison Kennedy. Au total, six joueurs seront sur scène avec  Christophe Cravero aux claviers, Manu Galvin aux guitares, Christophe Wallemme à la basse et contrebasse et Stéphane Huchard à la batterie.
Dimanche 08 juillet 2018 16H00 Espace Delta | Parc Floral
Un an après avoir reçu une Victoire de la Musique dans la catégorie Chanteur Jazz de l’année, Hugh Coltman la joue rhythm & blues de La Nouvelle Orléans, « revenu de la Crescent City avec un répertoire personnel cuivré porté par un funk contagieux », promet le festival. Sur scène également : Frédéric Couderc (clarinette, baryton), Jérôme Etcheberry (trompette), Jerry Edvards (trombone), Didier Havet (soubassophone),  Freddy Koella (guitare), Gaël Rakotondrabe (piano) et Raphaël Chassin (batterie).

Big bands pour les grand formats des 14 et 15 juillet

Cors, tubas, trompettes et saxos vont résonner dans le parc floral pour ce weekend de fête nationale.
Samedi 14 juillet 2018 16H00 Espace Delta | Parc Floral
Le chef d’orchestre Gil Evans, entré dans l’histoire du jazz en signant les arrangements de quatre albums de Miles Davis, anime avec le compositeur, pianoste et chef d’orchestre Laurent Cugny, une joyeuse troupe de 16 vents et cuivres avec en prime une guitare et une contrebasse.
Dimanche 15 juillet 2018 16H00 Espace Delta | Parc Floral
Ancien patron de l’Orchestre National de Jazz,  Franck Tortiller et son collectif rencontrent le saxophoniste Guillaume Perret. Au programme : 13 trompettes, saxo, bugles, vibraphone, flugabone, trombone, batterie… et de la voix.

Big bands pour les grand formats des 14 et 15 juillet

 

Pour célébrer dix années lumineuses à la tête du Paris Jazz Festival, Pierrette Devineau et toute son équipe ont souhaité offrir au public du Parc floral un feu d’artifice digne de sa curiosité insatiable.
Samedi 21 juillet 2018 16H00 Espace Delta | Parc Floral
Rencontre entre deux trios, celui du pianiste Armel Dupas (avec Kenny Ruby à la basse et aux synthés et Mathieu Penot à la batterie et synthés) et de Ikui Doki (avec Sophie Bernardo au basson, Hugues Mayot au saxophone et clarinette, et Rafaëlle Rinaudo à la harpe) dans le cadre du programme Jazz Migration.
Dimanche 22 juillet 2018 16H00 Espace Delta | Parc Floral
Carte blanche à Emile Parisien. Duo, trio, solos, quartets, quintets, sextets… Pas moins de 16 artistes les plus emblématiques de la scène française de jazz se relaient sur scène sou la houlette du saxophoniste.  Bruno Chevillon : ContrebasseManu Codjia : Guitare Mario Costa : Batterie Thomas De Pourquery : Saxophone, Voix Daniel Humair : Batterie François Jeanneau : Saxophone Géraldine Laurent : Saxophone Leila Martial : Voix Fabrice Martinez : Trompette, Bugle Roberto Negro : Piano Vincent Peirani : Accordéon Michel Portal : Clarinette Simon Tailleu : Contrebasse Julien Touery : Piano Bojan Z : Piano

Infos pratiques
Les concerts et animations sont gratuits mais il faut s’acquitter de l’entrée au parc
Les concerts ont lieu à 16 heures les samedis et dimanches, du 30 juin au 22 juillet.
Accès par l’esplanade Saint-Louis devant le Château de Vincennes ou avenue de la Pyramide
Transports : Rer A station Vincennes, métro ligne 1 Château de Vincennes, bus 112
Ouverture du parc : 9h30 – 20h
Droits d’entrée du parc : plein tarif : 2,50 €, tarif réduit : 1,50 euros Gratuit pour les moins de 7 ans

Voir le programme complet

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi