Publicité
Publicité : Ordival 94
Sécurité | Val de Marne | 05/07/2018
Réagir Par

Bonneuil et Créteil auront leur police de sécurité du quotidien

Bonneuil et Créteil auront leur police de sécurité du quotidien
Publicité

22 policiers seront finalement affectés à une Police de sécurité du quotidien dans les villes de Bonneuil-sur-Marne et de Créteil, potentiellement d’ici la fin 2018. Comme à Champigny-sur-Marne, celle-ci devrait se traduire par une brigade territoriale de contact, déployée sur le terrain.

Ce dispositif s’accompagnera d’un partenariat renforcé avec les villes. A Créteil, le travail s’articulera avec le service prévention et sécurité de la ville (qui n’a pas de police municipale proprement dite). La commune s’engage également à installer de la vidéosurveillance en certains points du territoire et participera au financement des travaux du commissariat.

A Bonneuil-sur-Marne également, de nouvelles caméras compléteront les dix que vient déjà de mettre en place la ville, avec un double objectif de relevé des infractions et de vidéoverbalisation. Les policiers seront pour leur part affectés au quartier des ex Grands ensembles qui comprend aussi le quartier Fabien. « Il y avait déjà 9 policiers prioritairement affectés à Bonneuil mais ils pouvaient être appelés pour autre chose, comme par exemple un déplacement de ministre, ce qui est assez fréquent à Créteil. Désormais, ils seront affectés quasiment tout le temps sur le terrain,  sauf circonstances exceptionnelles« , indique-t-on au cabinet du maire. La ville va également recréer un point de contact de la police nationale à Bonneuil, dans les locaux de la police municipale. « C’est le rétablissement de quelque chose que nous avions mais qui avait été supprimé avec Vigipirate« . Cela n’aura plus de caractère permanent mais permet de redonner un accès local direct à la PN un certain nombre d’heures par semaine.

Reste à préciser s’il s’agira de 22 policiers supplémentaires affectés au commissariat, dont 9 dédiés à Bonneuil, ou d’un redéploiement partiel.

A Champigny-sur-Marne, c’est dès le début septembre que sont attendus les 20 agents de la brigade de contact dans le quartier du Bois l’Abbé et des Mordacs. La ville a envoyé son contrat en préfecture, lequel est actuellement en cours d’examen. De son côté, la commune a proposé de développer le travail partenarial entre les policiers et les agents de la ville (médiateurs, service jeunesse, nettoyage, ASVP…) qui sont déjà dans les quartiers concernés. « Nous avons près de 170 agents municipaux dans les quartiers Bois l’Abbé et Mordacs », chiffre le maire Christian Fautré. La commune s’engage également à mettre en place quelques caméras de vidéosurveillance mobiles.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi