Justice | Orly | 23/08/2018
Réagir Par

Rixe Booba-Kaaris à l’aéroport d’Orly : les rappeurs libérés jusqu’au procès

Publicité

Prêts à décoller pour Barcelone, les rappeurs Booba et Kaaris ont passé une partie de leur été à l'ombre, l'un à Fleury-Mérogis, l'autre à Fresnes, après s'être donné en spectacle lors d'une rixe à l'aéroport d'Orly le 1er août, envoyant valser les rayons d'un duty-free et obligeant à la fermeture temporaire du hall 1.

Fâchés depuis plusieurs années après que l’un ait été le protégé de l’autre, les deux rappeurs ont été libérés ce jeudi 23 août, et placés sous contrôle judiciaire jusqu’à leur procès qui se tiendra le 6 septembre au palais de justice de Créteil. Des premières demandes de remise en liberté avaient été rejetées les 14 et 20 août par le Tribunal correctionnel de Créteil et la Cour d’appel de Paris.

Les deux artistes doivent toutefois débourser 30 000 euros de caution et ont interdiction de se voir ainsi que de sortir du territoire.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Aéroport d'Orly, Justice, Rappeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi