Publicité
Publicité: Forfait améthyste Val-de-Marne
Transports | Cachan | 12/01
Réagir Par

Cachan proteste contre la dégradation de la ligne B du RER

Cachan proteste contre la dégradation de la ligne B du RER © Twitter @vielhescaze

La mairie de Cachan interpelle Île-de-France mobilité (ex Stif) sur les problèmes récurrents vécus par les usagers du RER B. Irrégularités du trafic, pannes de signalisation, rames vieillissantes, les élus municipaux estiment que les gares Arcueil-Cachan et Bagneux sont particulièrement mal desservies et viennent de lancer une pétition.

Ce vendredi matin encore, alors que des élus de la ville de Cachan distribuaient devant les gares des tracts invitant les usagers à signer une pétition contre la dégradation de la ligne B du RER, le panneau d’affichage indiquait que sur les cinq prochains trains, quatre ne marqueraient pas l’arrêt. La mairie de Cachan estime qu’avec « 2 arrêts consécutifs sur 5 trains, les usagers de ces gares attendent régulièrement plus de 10 minutes sur les quais le matin pour des trains qui arrivent en gare souvent bondés ».

Les élus ont décidé de lancer une pétition pour interpeller Valérie Pécresse, président de la région Île-de-France et d’Île-de-France mobilités, pour demander « des horaires fiables et réguliers sans attendre le réseau du grand paris express ». Le texte invite IDF mobilités à, « réinterroger la pertinence des grilles horaires de la ligne et des différents arrêts en gares » et « prendre des engagements fermes et concrets pour remédier aux problèmes, à court terme, de fonctionnement de la ligne ». Les élus déplorent que la Région ait baissé les autorisations de dépense pour les transports en commun dans son budget 2018 et demande l’étude d’une troisième voie dans le tunnel entre Châtelet et Gare du Nord.

Cet article est publié dans avec comme tags Arcueil, Bagneux, Cachan, pétition, région île-de-France, RER, RER B, STIF, Valérie Pécresse
Un commentaire pour Cachan proteste contre la dégradation de la ligne B du RER
  • Le service du RER B, comme ceux d’autres lignes franciliennes, est de plus en plus dégradé.
    Il faut d’urgence réorienter uen partie des crédits destinés au Grand Paris Express vers la modernisation des lignes existantes en ne considérant comme urgentes que les lignes 15 (rocade autour de Paris) et 14 (prolongements au nord et au sud).
    Les autres lignes, 16, 17 et 18, doivent être retardées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *