Entreprendre | Cachan | 15/03
Réagir Par

Subway France lance son relooking végétal et connecté

Alors que la compétition entre les enseignes de restauration rapide fait rage et que de nouvelles pousses ont montré la voie d’un positionnement toujours plus qualitatif pour rejeter l’image de malbouffe associée à ce secteur, l’enseigne américaine Subway, leader mondial des restaurants de sandwiches et salades, n’entend pas se laisser distancer sur le créneau du frais et du healthy, et vient de relooker entièrement son identité visuelle et le design de ses restaurants, sous la houlette du nouveau directeur France, Cédric Giacinti.

 

cci-val-de-marneCet article s’inscrit dans le cadre de la rubrique Histoires d’entreprises et d’entrepreneurs, rédigée – en toute indépendance – grâce au soutien de la CCI du Val-de-Marne, pour donner à voir la géographie entrepreneuriale du département. Voir tous les articles publiés dans cette rubrique. 

L’entreprise, créé en 1965 aux Etats-Unis, compte aujourd’hui près de 45 000 restaurants dans le monde, plus que McDonald’s! Présente en France depuis 2001, c’est à Cachan que l’enseigne a installé son siège pour se développer en franchise et elle compte désormais sur un peu moins de 500 restaurants dans l’hexagone, au rythme d’une vingtaine d’ouvertures par an.

Le nouveau concept, baptisé Fresh Forward, a été testé outre-Atlantique depuis deux ans, mais vient en revanche tout juste d’être lancé en France, à Metz. Au menu : plus de lumière, de nouvelles couleurs, de la musique d’ambiance,  tables munies de ports USB, une connexion Wi-Fi gratuite, un système de commande sur écran, de nouvelles recettes et des restaurants plus spacieux. Le tout avec une French touch.

« Nous cherchons à adapter le concept aux spécificités de la clientèle française. Nous renouvelons 30 % de nos produits en intégrant des ingrédients que l’on ne trouve pas dans les Subway à l’étranger. Nous avons été précurseurs en obtenant de la maison-mère de pouvoir réaliser nos propres campagnes publicitaires. Depuis, d’autres pays s’y sont mis», motive Cédric Giacinti, qui souhaite aussi mettre fin aux petites unités commerciales juste assez grandes pour que les clients puissent commander des sandwiches à emporter. « Cette nouvelle identité visuelle arrive pile au bon moment et va permettre d’asseoir la transformation que nous sommes en train d’opérer. Nous allons ainsi faire la démonstration auprès de nos franchisés et de nos clients que l’enseigne évolue. A terme, nous souhaitons gagner de nouvelles parts de marché et avons pour objectif de devenir l’enseigne de restauration rapide préférée des français », insiste le patron France.

Un patron franchisé aux commandes

Aux commandes de Subway France depuis deux ans, Cédric Giacinti a la particularité d’être à la fois le directeur des réseaux de France et de Belgique, et aussi un franchisé lui-même. Une première pour la chaîne de restauration. Après des études de commerce international à Massy puis à l’université Paris 1, l’actuel patron a travaillé pendant deux ans à Gentilly chez Sanofi comme contrôleur financier avant de bifurquer vers la grande distribution comme responsable financier puis directeur de réseau. « Pendant toutes ces années, j’ai épaulé des chefs d’entreprise indépendants, j’ai pu les accompagner sur l’analyse financière, les conseiller sur les outils de gestion commerciale. J’étais déjà très proche de l’entrepreneuriat. J’ai donc décidé de sauter la barrière et de créer quelque chose », relate Cédric Giacinti. C’est avec un copain d’enfance rencontré au collège à Ris-Orangis, qu’il monte son restaurant en septembre 2014 au cœur d’une zone d’activité commerciale de Mennecy (Essonne). « Nous nous étions partagés les tâches, mon associé s’occupait d’exploiter le restaurant, et je me chargeais de mettre en place le back office, les relations avec le bailleur, le suivi bancaire et comptable, les liens avec les collectivités locales, clubs et associations. Une fois les démarches entamées, le plus dur était fait et j’avais du temps à consacrer à un autre activité », explique-t-il.

Quatre mois après l’ouverture du Subway avec son associé, Cédric Giacinti crée donc une société de conseil pour aider les salariés qui souhaitent franchir le pas de l’entrepreneuriat. «Il y a beaucoup de personnes qui sont intéressées par de tels challenges professionnels mais sans accompagnement, il est très facile de s’y perdre. Établir un bilan prévisionnel, visiter un local et en négocier le bail, choisir une enseigne, recruter du personnel, rien de cela n’est inné.» Très vite toutefois, l’entrepreneur va se retrouver propulsé à la tête du réseau, proposant sa candidature après les remerciements successifs des directeurs de Subway France et de Subway Europe.  « C’est la première fois que le dirigeant est aussi membre du réseau. C’est très avantageux parce que l’on ne peut pas me faire le reproche de prendre des décisions de bureaucrate. J’ai été confronté aux mêmes difficultés que les adhérents de la franchise au lancement du restaurant!», 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *