Publicité
Publicité: Entrepreneur#Leader CCI Ile-de-France
Formation | Vitry-sur-Seine | 28/03
Réagir Par

Chaudronnerie: filière d’excellence au lycée Jean Macé de Vitry-sur-Seine

Publicité

Déjà couronné dans le classement des réussites au bac la semaine dernière, le lycée Jean Macé de Vitry-sur-Seine était à nouveau sous les projecteurs ce mardi, visité par le préfet Laurent Prévost pour sa filière d'excellence en chaudronnerie, dans le cadre de la Semaine de l'industrie.  

Bac professionnel,  BTS intégré et 100% d’accès à l’emploi et la possibilité de parcours au-delà du BTS, en école en école d’ingénieur. Les chaudronniers ont la cote! Les entreprises n’attendent du reste même pas que les élèves soient diplômés, confie Samir Hammouchi. «Quand on évoque la chaudronnerie on pense à Zola, alors qu’aujourd’hui le métier a beaucoup changé avec la numérisation», remarque le préfet. Tout commence en effet par la conception de l’objet sur l’ordinateur avant sa fabrication par machine et manuellement en atelier. Parmi les élèves, chacun a ses préférences. «Je préfère être en atelier, je vois concrètement ce qu’il se passe, ça me permet de mieux me motiver», explique l’un.  «Le client nous donne un cahier des charges et l’on doit proposer. Il y a bien sûr plusieurs contraintes. Par exemple, moi je fais un barbecue et la priorité, c’est qu’il cuise,  l’esthétique vient après», apprécie Miguel.

Les filles ne se bousculent pas en revanche, qui ne sont que trois, deux en Bac Pro et une en BTS, à l’instar de Sarah, qui a découvert cette filière grâce à son père. «Il a exercé ce métier et moi j’avais fait des stages en bureau qui ne m’avaient pas plu du tout.»  Elle regrette que certains dans son entourage n’aient pas compris son choix de formation. «Certains m’ont mal regardée mais je les écoute pas, si j’ai envie de le faire je le fais!»  

A lire aussi :

Les élèves chaudronniers créent le tremplin du champion du monde de VTT-trial

 

 

Le parcours d’embûches d’une fille qui aime la mécanique

Taux de réussite attendu au bac général:Jean Macé 1er de la classe

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Formation, Industrie, Laurent Prévost, Vitry-sur-Seine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi