Société | Choisy-le-Roi | 20/09/2018
Réagir Par

Prison à Choisy : la délégation rentre bredouille du ministère

Publicité

"La mobilisation reste de rigueur", insiste Didier Guillaume, maire PCF de Choisy-le-Roi, reçu mercredi soir au ministère de la Justice.  

Sentiment mitigé au retour de l’audience de mercredi soir au ministère de la Justice. « La rencontre s’est déroulée dans une ambiance constructive. Nos arguments tant sur la forme que sur le fond ont été écoutés et qualifiés de « sérieux et entendables ». Le Ministère a considéré avec attention notre démarche d’urbanisme et le fait que ce quartier en ZAC a un projet d’aménagement fortement engagé. Nous avons pu, enfin, nous faire entendre. Cela a permis de montrer que ce projet n’était pas pertinent à Choisy le Roi », pose le maire, qui était accompagné du sénateur PCF Pascal Savoldelli, ainsi que d’élus municipaux de la majorité Nadia Brahimi et Anne-Marie Arnaud, et de l’opposition Tonino Panetta. « Le Ministère continue de considérer que notre ville fait partie des deux possibilités en Val-de-Marne. Le choix n’est pas fait. La mobilisation reste donc de rigueur. Je vous invite à continuer à signer et à faire signer la carte-pétition pour montrer notre opposition à ce projet aberrant », enjoint le maire.

250 personnes ont manifesté contre la prison de fin de peine à Choisy-le-Roi

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi