Publicité
Publicité : Ordival 94
Politique locale | Val de Marne | 16/10/2018
Réagir Par

Christine Revault d’Allonnes prête à mener la liste PS aux Européennes

Christine Revault d’Allonnes prête à mener la liste PS aux Européennes
Publicité

Députée européenne de Villejuif et cheffe de la délégation socialiste française au parlement européen, Christine Revault d’Allonnes a pris sa décision et devrait envoyer incessamment sa lettre officielle de candidature pour mener la liste PS aux Européennes. Explications.

Parlementaire européenne assidue depuis 2014 et cheffe de la délégation PS française depuis 2017 à la suite de Pervenche Bérès, Christine Revault d’Allonnes a également été chargée du chantier Europe pour le parti. De quoi lui donner la légitimité pour mener la liste aux prochaines échéances électorales de 2019. Fin septembre pourtant, la députée n’avait pas pris sa décision, espérant voire se confirmer l’hypothèse Pierre Moscovici, commissaire européen aux affaires économiques. « Sa candidature avait tout son sens car il aurait pu incarner les socio-démocrates à l’échelle européenne, et je regrette que cela n’ait pu se faire« , indique l’élue.  Très attendu sur ce défi,  le commissaire, ancien eurodéputé, a en effet annoncé le 4 octobre, dans le journal Le Monde, qu’il ne se présenterait pas, considérant que le PS n’avait pas clarifié sa position vis-à-vis de l’Europe. « Est-il réellement un parti ardemment pro-européen, qui pense que l’Europe est dans son ADN, ou un parti euro-hésitant qui pense qu’elle est une contrainte, une punition ?« , questionnait le socialiste, positionné dans la première catégorie.

« C’est suite à cette décision que j’ai pris le temps de la réflexion », confie la parlementaire, qui se situe pour sa part clairement dans le camp pro-européen, favorable à une transformation de la gouvernance de l’Union pour donner plus de poids au parlement (lire à ce sujet notre entretien de fin septembre avec la députée). « Nous vivons une époque particulière au PS, avec une renaissance que beaucoup de militants appellent de leurs voeux », poursuit-elle. Ce-sont justement des militants, ainsi que des représentants de la société civile qui l’ont aidée à franchir le pas, indique-t-elle.

Pour l’heure, la députée européenne du Val-de-Marne n’a pas encore envoyé sa lettre officielle ni commencé à collecter les soutiens officiels, même si elle a déjà reçu les encouragements de la sénatrice des Français de l’étranger, Claudine Lepage, ou de l’ancien député de la onzième circonscription,  Jean-Yves Le Bouillonnec.

Le calendrier est désormais compté. La décision sera prise par le Conseil national du parti le 17 novembre, sur proposition de la commission électorale. Les militants devront ensuite entériner la proposition par un vote le jeudi 29 novembre. La liste officielle doit être bouclée mi décembre.

A lire aussi :

https://94.citoyens.com/2018/parcours-dobstacles-parlement-europeen-entretien-deputee-christine-revault-dallonnes,25-09-2018.html

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi