Société | Ivry-sur-Seine | 24/04
Réagir Par

Déjà une semaine de grève de la faim pour Claude Mangin

Ce mercredi 25 avril, l’Ivryenne Claude Mangin entame sa deuxième semaine de grève de la faim pour avoir le droit de visiter son mari emprisonné au Maroc. Ce mardi, Philippe Bouyssou, maire d’Ivry, a tenté de rencontrer le roi du Maroc en séjour dans son château francilien.

Militant sahraoui, Naâma Asfari a été arrêté au Sahara occidental du Maroc en novembre 2010, passé à tabac et condamné à 30 ans de prison. Depuis, sa femme, Claude Mangin, Ivryenne, n’a obtenu aucun droit de visite malgré ses démarches et a encore été expulsée du Maroc il y a quelques semaines, à l’occasion d’une nouvelle tentative de voir son mari. C’est dans ce contexte qu’elle a démarré une grève de la faim le 18 avril, accueillie au sein de la mairie d’Ivry-sur-Seine. Les sénateurs Pascal Savoldelli, Sophie Taillé-Polian et la députée Mathilde Panot ont écrit au gouvernement pour lui demander d’activer la diplomatie. En commission des affaires étrangères, le député Jean-Paul Lecocq a également questionné Jean-Yves le Drian mais sans obtenir de retour.

Ce mardi, c’est le maire d’Ivry qui a tenté sa chance en s’invitant carrément chez son altesse royale Mohamed VI, en son château de Betz dans l’Oise, où il réside très régulièrement. « J’avais pourtant respecté le protocole pour transmettre ma lettre à l’ambassade, prévenu la consule d’Orly avec qui j’ai des rapports cordiaux,  mais je n’ai eu aucun retour sur ma demande d’entretien avec le roi et nous avons trouvé porte close. J’ai tout de même glissé à nouveau ma requête sous le portail« , raconte l’élu. « Je trouve cela terrible que dans le pays des droits de l’Homme, on ne soit pas capable d’obtenir qu’une épouse puisse visiter son mari en prison sans être obligée de quitter le territoire marocain. C’est à croire que la France a peur du Maroc!« , dénonce le maire qui entend malgré tout interpeller à nouveau Emmanuel Macron.

Conférence de presse, projection débat, marche, concert…

Ce mercredi en fin de matinée, Claude Mangin donnera une conférence de presse.

Plusieurs actions de mobilisation sont ensuite prévues, avec l’Association des Amis de la République Arabe Sahraouie Démocratique (AARASD). Ce mercredi 25 avril à 18h30 à l’espace Gérard Philippe,  sera projeté le film « Dis-leur que j’existe » qui
raconte son histoire et celle de son mari Naâma Asfari.
Ce samedi 28 avril de 10h à 11H 30, une marche solidaire se tiendra à Ivry : départ au parvis de la mairie.
Un concert de soutien est aussi en cours de préparation.

A lire aussi :

Une Ivryenne en grève de la faim pour voir son mari sahraoui emprisonné

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *