Publicité
Publicité: Welcome 94
Politique locale | Grand Paris | 07/02
Réagir Par

Les départements font journée morte ce mercredi 7 février

Les départements font journée morte ce mercredi 7 février © FB

Les 7 départements de la banlieue parisienne organisent ce mercredi 7 février une journée morte dans l’ensemble de leurs services (cantines des collèges, crèches, espaces de solidarité…) pour montrer l’étendue de leurs compétences et protester contre le projet de suppression des départements de petite couronne. 

Depuis le mois de juillet et la première conférence territoriale lancée par le président de la République, le devenir du Grand Paris et de ses institutions (métropole, départements, territoires…) doit faire l’objet d’une second conférence initialement prévue en octobre et reportée depuis comme une Arlésienne. Entre temps, chacun y a été de ses propositions, des élus locaux à la Chambre régionale de la Cour des comptes, et des fuites de schémas sont sortis, qui remettent en question les départements. Après plusieurs mobilisations communes, les présidents des conseils départementaux ont donc décidé de manifester chacun dans leur territoire ce mercredi, en se mettant sur pause tous ensemble avec pour devise « Fermer un jour pour vous servir encore et toujours. »

Des rassemblements devant les hôtels départementaux

Dans le Val-de-Marne, un rassemblement est prévu à 11 heures devant la préfecture, animé par une série de prises de paroles. Les autres départements organisent également des rassemblements (à 10h devant les hôtels départementaux de Seine-Saint-Denis (à Bobigny) et des Hauts-de-Seine (Nanterre), à 11 heures devant celui du Val-d’Oise (Cergy Pontoise), à 11h30 devant celui de Seine-et-Marne (Melun) et encore à 12h devant celui des Yvelines (Versailles).  Les départements ont assorti leur mobilisation de hashtags communs #DépartementUTILE #Jaimemondépartement.

Dans le Val-de-Marne, les maires communistes ont également apporté leur soutien à cette journée, par la voix de l’Adecr (association des élus communistes et républicains) et de plusieurs élus. A Fontenay-sous-Bois, le maire FG, Jean-Philippe Gautrais, prendra la parole sur le parvis de la mairie à 9h30. « Aujourd’hui, ce sont plus de 2000 jeunes de notre ville qui bénéficient du remboursement à 50 % de la carte Imagin’R. Ce sont également 130 enfants de notre ville qui sont accueillis, chaque année, dans les crèches départementales. Depuis 2012, chaque collégien·ne se voit remettre un ordinateur portable à son entrée en 6e. Et ce sont plus de 2000 retraité·e·s fontenaysien·ne·s qui se déplacent, grâce à la carte Améthyste », motive l’élu. A Vitry-sur-Seine, les services municipaux en partie  fermés, a également annoncé le maire PCF Jean-Claude Kennedy. A Arcueil, le maire EELV Christian Métairie a également indiqué qu’il se joindrait au mouvement.

Du côté des territoire, le président du territoire Grand Orly Seine Bièvre, Jean-Claude Kennedy, sera également au rassemblement, contrairement à celui de Paris Est Marne et Bois, Jacques JP Martin, qui estime que les départements ont vécu. Un certain nombre de parlementaires, représentants de partis politiques, jusqu’au patron de l’UPR, François Asselineau, syndicalistes et artistes devraient également se joindre au mouvement.

Du côté de la République en Marche et du Modem en revanche, on fustige la démarche.  Nabil Benbouha, délégué départemental LaREM,dénonce  la campagne de communication du département sur ce sujet comme un « gaspillage d’argent public » tandis qu’au Modem, le président du groupe centriste du Conseil régional, Yann Wehrling, considère que « la dernière réforme territoriale a laissé un goût d’inachevé » et qu’il  faut aller plus loin pour rivaliser « avec les métropoles de rang mondial. »

A lire aussi :

28 maires du Val-de-Marne signent l’appel des départements

Grand Paris: région et départements lancent l’offensive

Métropole et départements, qu’en pensent nos élus du 94?

Grand Paris: les scénarios départementaux de la Cour des comptes

 

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Les départements font journée morte ce mercredi 7 février

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *