Politique | | 16/05/2018
Réagir Par

Pour les députées Panot et Petit, la loi Schiappa fragilise les mineurs violés

Pour les députées Panot et Petit, la loi Schiappa fragilise les mineurs violés

Discussion houleuse à l’Assemblée Nationale ce mardi avec l’examen puis le vote de l’article 2 du projet de loi sur les violences sexuelles et sexistes. Pour le gouvernement, la disposition contestée renforce la répression des infractions sexuelles sur mineurs mais un grand nombre de députés de tous bords politiques estime que la rédaction de l’article aura l’effet inverse.

La suite de cet article est réservée aux abonnés !

Si vous êtes abonné cliquez ici pour vous connecter.

Si vous êtes déjà abonné et connecté à votre compte, pensez à recharger la page avec Ctrl+F5 ou à vider le cache de votre navigateur pour accéder à l’intégralité de l’article (ou cliquez ici).

La plupart de nos articles sont accessibles gratuitement afin de pouvoir être lus par tous.

Cependant l’information a un coût, et nous réservons donc certains articles ou parties d’articles à nos abonnés payants. Vous pouvez souscrire un abonnement individuel en quelques clics ici.

Il vous donnera immédiatement accès à tous nos articles et contenus réservés aux abonnés, et à tous nos autres articles sans limitation.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Pour les députées Panot et Petit, la loi Schiappa fragilise les mineurs violés
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi