Publicité
Publicité : WELCOME 94 - l'évènement 2019 pour les entrepreneurs du Val-de-Marne
Service public | Champigny-sur-Marne | 06/06/2018
Réagir Par

Deux bureaux de Poste sur la sellette à Champigny-sur-Marne

Deux bureaux de Poste sur la sellette à Champigny-sur-Marne
Publicité

Pendant qu’une manifestation était organisée ce mercredi 6 juin devant la mairie de Champigny pour protester contre la réduction des horaires, le maire de Champigny-sur-Marne, Christian Fautré, a reçu les représentants de la direction régionale de La Poste à propos du devenir du bureau de Coeuilly et de celui du Plant.

« A cette occasion, ceux-ci ont réaffirmé leur politique qui consiste à réduire la présence du service public postal sur l’ensemble du territoire national en substituant aux bureaux de poste existants de simples « points de contact ». Les « points de contact » consistent à rendre possibles quelques opérations postales, notamment dans des commerces ou des entreprises, sans la présence d’un agent de la Poste formé à cet effet. Concrètement, deux bureaux sont directement concernés à Champigny : celui de Coeuilly et celui du Plant. S’agissant du premier, les horaires d’ouverture et les effectifs ont été réduits depuis le 14 mai. S’agissant du second, il devrait être à court terme purement et simplement fermé, le maire s’étant opposé à la mise en place d’un « point de contact » reposant sur la mise à disposition de locaux et d’agents communaux moyennant un financement de la Poste. Selon la Poste, il s’agit d’un « partenariat » ; du point de vue du maire, il s’agit ni plus ni moins d’un détournement inacceptable des missions du service public« , indique Christian Fautré dans un communiqué.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi