Education | Val de Marne | 08/03
Réagir Par

Ecoles: comment les CP dédoublés font sauter les décharges de direction

Des décharges qui sautent dans des écoles en réseau prioritaire, en raison du remplacement d’un Plus de maître que de classe par un CP dédoublé, la pilule passe de travers et s’ajoute aux griefs des enseignants contre la carte scolaire. Ces derniers prévoient une manifestation au ministère mardi 13 mars à 14 heures, alors que le « mouvement » (grand mercato des enseignants qui mutent) démarre le 16 mars.

« Plusieurs directeurs et directrices d’écoles situées en réseau d’éducation prioritaire ont perdu leur décharge alors que le nombre de classes n’a pas diminué, et l’ont appris au débotté! » ne décolère pas Luc Bénizeau, délégué SnudiFo 94. Comment se fait-il ? Tout simplement car les postes Plus de maître que de classe (PMQC), qui comptaient comme une classe, ont disparu pour laisser place aux CP dédoublés. Sauf que les CP dédoublés, bien qu’utilisant 2 salles de classes et deux postes d’enseignants, ne comptent que pour une classe.  « Sont concernées Victor Hugo à Gentilly, Romain Rolland B à Bonneuil-sur-Marne, Lallier à L’Haÿ-les-Roses, Solomon A et B en REP + à Champigny-sur-Marne, où l’une des deux décharges devraient être maintenues à titre exceptionnel, Jean Zay à Fontenay-sous-Bois, Paul Eluard B en REP + à Orly et encore Charles Péguy et Jules Ferry en REP à Maisons-Alfort. C’est dramatique car les directeurs d’écoles ont un rôle de médiation très important dans les quartiers difficiles. Lallier à L’Haÿ et Romain Rolland à Bonneuil fonctionnent depuis des années avec une décharge complète« , développe le délégué syndical qui annonce que de nouvelles audiences ont été demandées à la direction académique.
A cela s’ajoute les suppressions de décharge dans les écoles non situées en réseau prioritaires, en application des normes nationales (voir sur ce sujet les explications de la directrice académique).

Mardi 13 mars, enseignants et parents en colère contre la carte scolaire prévoient d’aller manifester au ministère de l’Education nationale à 14 heures.

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *