Education | Val de Marne | 14/03
Réagir Par

Enseignants et profs ont donné de la voix sous les fenêtres du ministre

Près de 150 enseignants et parents d’élèves du Val-de-Marne sont venus manifester sous les fenêtres du ministère de l’Education nationale ce mardi 13 mars pour protester contre les fermeture de classes prévues à la rentrée 2018.

Dans le département, sont en effet prévues environ 60 classes de moins en maternelle (42 ouvertures dont 27 fermes et 15 conditionnelles ainsi que 88 fermetures dont 47 fermes et 41 conditionnelles) et 124 classes de plus en élémentaire (202 ouvertures dont 182 fermes et 20 conditionnelles ainsi que 72  fermetures dont 54 fermes et 18 conditionnelles).  Voir détail. « Comment voulez-vous que nos enfants puissent travailler dans des conditions correctes si des classes sont supprimées ? Il faut au contraire ouvrir des classes supplémentaires pour garantir une éducation de qualité pour tous nos enfants», estime Catherine, mère d’une petite fille scolarisée à Fontenay-sous-Bois où sont prévues 6 fermetures de classes.

Les syndicats Snuipp-FSU, Snudi-FO, Sud et CGT Educ’action demandent « une dotation exceptionnelle ». Parents et enseignants dénoncent des fermetures de classes pour compenser le dédoublement des CP en éducation prioritaire, ainsi que des changements de seuil pour les décharges de direction. « Les conséquences de ces fermetures de classes seront une dégradation sensible des conditions d’accueil et d’apprentissage des enfants. Ce qui amène au risque que certains parents retirent leurs enfants de l’école publique et à long terme le que certaines écoles ferment totalement dans le département » dénonce Christian Lafarge, membre de la CGT Educ’action.

Aucune délégation n’a été reçue.

Du côté de la Direction académique départementale de l’Education, on indique qu’il y a eu 200 grévistes sur 8000 enseignants du 1er degré et on précise que les nouvelles procédures d’ajustement se tiendront à partir de mai, avant la tenue du CDEN (Conseil départemental de l’Education nationale) de juin, ce qui n’empêche pas de travailler en amont sur les mesures conditionnelles, avec les mairies et les inspecteurs.

A lire aussi :

Manifestation et nuit des écoles contre les fermetures de classes

Ecoles: comment les CP dédoublés font sauter les décharges de direction

Carte scolaire 2018 en Val-de-Marne: la directrice académique s’explique

Ce jeudi 15 mars,  les parents d’élèves organisent une nuit des écoles dans une dizaine de villes. Villejuif a fait sa nuit des écoles ce mardi.

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *