Société | Accueil Val de Marne (94) Bonneuil-sur-Marne | 25/10/2018
Réagir Par

Expulsion imminente du bidonville rom de Bonneuil-sur-Marne

Expulsion imminente du bidonville rom de Bonneuil-sur-Marne
Publicité

C’est ce vendredi 26 octobre que doit intervenir l’expulsion du bidonville rom de la rue des Longs Rideaux à Bonneuil-sur-Marne,

suite à un jugement rendu le 18 janvier 2018, annonce l’association Romeurope 94.

Ce bidonville, situé sur un terrain de la SNCF,  existe depuis septembre 2017.  « Une soixantaine de familles y vivent, une dizaine d’enfants fréquentent l’école du quartier et des nourrissons sont suivis dans les deux PMI de la ville« , indique l’association Romeurope 94 qui dénonce cette expulsion à venir et invite à un rassemblement ce vendredi à 6 heures du matin devant le campement.

« Nous avons appris le 19 septembre que l’Association ACINA irait rencontrer les familles sur le bidonville pour établir un diagnostic pré-expulsion. Pour des raisons qui tiennent à la méfiance des familles, cette rencontre n’a pu avoir lieu, excepté pour une ou deux familles qui ont eu un contact à l’extérieur du bidonville. Nous avons donc de forts doutes sur la mise à l’abri des familles, notamment celles qui ont des enfants scolarisés, qui le 5 novembre auront du mal à retrouver les chemins de l’école, familles avec des enfants nourrissons et en bas âge, des personnes vulnérables atteintes de pathologies suivies dans les hôpitaux« , s’inquiète Romeurope 94 qui déplore les expulsions

Du côté de la préfecture, on confirme que des diagnostics ont été tentés mais que les gens n’ont pas voulu y répondre et qu’il n’y a pas d’autres outils pour recenser les besoins. La préfecture ajoute que des solutions d’hébergement d’urgence seront proposées aux personnes vulnérables mais que celles-ci sont rarement acceptées. Concernant le nombre d’habitants du bidonville, la préfecture estime que le comptage y est difficile car très fluctuant.

Au-delà de l’expulsion de ce bidonville, l’association Romeurope déplore plus largement le non traitement global de l’accueil des populations roms, toujours entre deux expulsions, malgré la parution de l’instruction gouvernementale du 26 janvier 2018 indiquant que « Résorber cela signifie agir sur tous les bidonvilles en les encadrant et en travaillant le plus tôt possible à l’accompagnement des personnes vers la sortie dans le but d’une résorption complète des campements. Il s’agit de dépasser l’approche centrée sur les évacuations et d’inscrire l’intervention publique dans une dimension plus large, depuis l’implantation du campement jusqu’à sa disparition », rappelle l’association.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

4 commentaires pour Expulsion imminente du bidonville rom de Bonneuil-sur-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi