Manifestation | Val-de-Marne | 19/12/2018
Réagir Par

La FCPE 94 alerte le recteur sur la répression du mouvement lycéen

La FCPE 94 alerte le recteur sur la répression du mouvement lycéen

“Monsieur le recteur, nous sommes inquiets face à cette escalade de la violence devant les établissements scolaires mais aussi à l’encontre de nos enfants”, insiste Nageate Belahcen, présidente de la FCPE du Val-de-Marne dans une lettre ouverte envoyée ce lundi.

Depuis plusieurs semaines, les lycées du Val-de-Marne sont perturbés par un mouvement social réclamant l’abandon de nombreuses réformes notamment le dispositif Parcoursup et le nouveau baccalauréat. Des incidents ont émaillé certains blocus et rassemblements et les forces de l’ordre sont intervenues pour disperser les manifestants, occasionnant des tirs de flashballs, de gaz lacrymogènes, des interpellations et des placements en garde à vue de lycéens.

Un bilan insupportable pour la FCPE du Val-de-Marne qui a décidé d’alerter le recteur de l’Académie de Créteil dans un lettre ouverte. “Depuis le début des manifestations lycéennes, plus de 250 interpellations ont eu lieu sur notre territoire. Alors que les manifestations lycéennes se déroulaient dans le calme, un déploiement disproportionné des forces de l’ordre a été diligenté sur certains établissements. Des tirs de flashball ont blessé des élèves qui n’étaient là que pour porter leurs revendications et user de leur droit le plus inaliénable à manifester. Des gardes à vue en nombre et souvent arbitraires, sans motif réel et sérieux, ont eu lieu à l’encontre de nos enfants, dans des conditions ne respectant pas leurs droits fondamentaux. Oui, Monsieur le Recteur, nous sommes inquiets face à cette escalade de la violence devant les établissements scolaires mais aussi à l’encontre de nos enfants. Nous sommes très inquiets de voir que les seules réponses faites par vos services sont de demander aux élèves de ne pas manifester et aux parents de les garder chez eux sous peine d’éventuels conseils de discipline. Est-ce donc cela un « État démocratique » ? Est-ce donc cela que vous voulez enseigner à nos enfants ? Ne plus revendiquer, ne plus manifester, ne plus user de leurs droits à l’expression de leurs inquiétudes légitimes ? Monsieur le Recteur, la répression exercée par les forces de l’ordre, le « musellement » des parents et de leurs enfants n’apaiseront pas les tensions et risquent au contraire d’accentuer l’escalade de la violence aux abords des lycées.”

En conclusion de sa lettre, la présidente de la FCPE du Val-de-Marne demande au recteur Daniel Auverlot de mettre en place dans les établissements scolaires des lieux et des instances pour permettre à la communauté éducative d’échanger et de débattre dans un cadre sécurisé pour poser des conditions de sortie de crise.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour La FCPE 94 alerte le recteur sur la répression du mouvement lycéen
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi